LE DIRECT
Mikele (à gauche) et Eric (à droite) sont salariés de la Fabrique de l'emploi à Tourcoing et travaillent au garage solidaire

Le pari des "Territoires zéro chômeur de longue durée" fait son chemin

5 min

Emmanuel Macron présentera son plan de lutte contre la pauvreté aujourd’hui. Parmi les annonces attendues, l’élargissement de l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée". Nous vous présentons les premiers résultats de cette initiative dont ATD Quart Monde est à l’origine.

Mikele (à gauche) et Eric (à droite) sont salariés de la Fabrique de l'emploi à Tourcoing et travaillent au garage solidaire
Mikele (à gauche) et Eric (à droite) sont salariés de la Fabrique de l'emploi à Tourcoing et travaillent au garage solidaire Crédits : Anne Fauquembergue - Radio France

Ramener à zéro le chiffre du chômage de longue durée dans cinq ans, c’est l’objectif de dix territoires qui testent le projet "Territoires zéro chômage de longue durée" (TZCLD) conçu par ATD Quart Monde. Le projet a commencé fin 2016 grâce à une loi d’expérimentation territoriale. Anne Fauquembergue s’est rendue à Tourcoing pour découvrir le fonctionnement de la Fabrique de l’emploi qui a embauché 85 personnes depuis un an.   

Un modèle économique pour résorber le chômage de longue durée 

Sur les dix territoires concernés, les dépenses issues des coûts de la privation d’emploi,  par exemple les indemnités chômage, sont dirigées vers le financement d’activités manquantes et socialement utiles via un fonds spécifique. Puis, les chômeurs de longue durée sont embauchés, sur la base du volontariat, en CDI, à temps choisi et au Smic, par des entreprises à but d'emploi (EBE). A partir de leurs compétences, la structure recherche des activités complémentaires à l’économie locale. Il peut s’agir d’une conciergerie de quartier, de services aux associations ou de la vente de produits maraîchers en circuit court. A Tourcoing, l’EBE, la Fabrique de l’emploi a développé un garage solidaire dans le quartier des Phalempins. Ce garage est destiné aux personnes du territoire qui n’ont pas les moyens d’aller dans un garage traditionnel. Jean-Baptiste Tranchard  précise quels sont les critères pour entrer dans le projet : 

Écouter
1 min
"Il faut habiter le quartier qui a été désigné pour cette expérimentation, être chômeur depuis plus d'un an et être volontaire"

La Fabrique de l’emploi a embauché en un an 85 chômeurs de longue durée. Certains d’entre eux ont déjà réintégré l’économie traditionnelle. Mais ce n’est pas une obligation. En effet, le projet TZCLD se veut pérenne contrairement aux logiques d’insertion habituelles. Il s’agit de revitaliser les territoires. Ainsi, en octobre prochain, une ressourcerie ouvrira ses portes dans le quartier des Phalempins à Tourcoing. Trois salariées sont en charge de ce projet dont Samia. Cette couturière a travaillé dans la confection à Roubaix de 1982 à 1996. Samia raconte ce que ce travail lui apporte :

Amra (à gauche), Samia (au milieu) et Annie (à droite) recyclent des objets et des vêtements pour ouvrir une ressourcerie
Amra (à gauche), Samia (au milieu) et Annie (à droite) recyclent des objets et des vêtements pour ouvrir une ressourcerie Crédits : Anne Fauquembergue - Radio France
Écouter
1 min
"Notre projet a été accepté et nous avons beaucoup de liberté pour le réaliser"

Une centaine de territoires en attente pour tester le projet 

La France compte actuellement 2 millions 300 mille chômeurs de longue durée dont 900 000 depuis plus de 3 ans. Un chômage désormais structurel. C’est pourquoi une centaine de territoires se sont manifestés auprès de l’association TZCLD. Ils souhaitent pouvoir mettre en place de nouveaux projets. Les premiers résultats sont très encourageants selon Laurent Grandguillaume qui préside l'association. Selon l’ex député qui a porté la première loi d’expérimentation, le chômage de longue durée a été réduit en moyenne de 30% sur les 10 territoires testeurs depuis un an. C’est pourquoi, il demande une deuxième loi d'expérimentation au chef de l'Etat. 104 députés ont signé un appel en ce sens. Dans toute la France aujourd’hui, 500 chômeurs de longue durée bénéficie des TZCLD. Un projet qui demande toutefois de la souplesse aux encadrants pour s’adapter à chaque personne. Ce n'est pas toujours simple pour ces petites structures en croissance explique Laurent Grandguillaume

Écouter
2 min
"Ce sont des entreprises qui sont passées en un an de quelques salariés à une centaine ce qui crée des besoins nouveaux en management notamment".

Laurent Grandguillaume a présenté l’expérimentation des TZCLD à l’université d’Harvard aux Etats-Unis en février dernier. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......