LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tribunal Suprême de Madrid, mardi 12 février, jour d'ouverture du procès des indépendantistes catalans.

Indépendantisme et régionalisme : l'Union européenne est-elle à un tournant ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Alors que le procès des indépendantistes catalans s’est ouvert à Madrid mardi et que le Brexit approche, où en est-on de la carte des aspirations indépendantistes et régionalistes dans l’Union européenne ? Reportage autour de la question de l'Espagne au Parlement européen.

Tribunal Suprême de Madrid, mardi 12 février, jour d'ouverture du procès des indépendantistes catalans.
Tribunal Suprême de Madrid, mardi 12 février, jour d'ouverture du procès des indépendantistes catalans. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Du parvis du Tribunal Suprême de Madrid où se tient le procès des indépendantistes catalans jusqu'au Parlement européen à Strasbourg, quel doit être le rôle de l'Union européenne dans les crises indépendantistes ou régionalistes de ses Etats ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans la rue Genova, à proximité du tribunal Suprême de Madrid, deux cortèges défilent. Chacun son trottoir : d’un côté des nationalistes, franquistes, ils sont une vingtaine avec des pancartes condamnant le séparatisme. 

De l’autre côté, une vingtaine d’indépendantistes. Parmi eux, il y a sept députés catalans à qui les policiers refusent les abords du tribunal où se tient le procès. Un hélicoptère de la police survole le quartier. Joan Tardà, est député indépendantiste catalan. Pour lui, l’Union européenne n’a pas joué son rôle dans cette crise.

Si l’Union européenne [...] n’est pas capable de jouer un rôle de médiateur dans le conflit qui se déroule de manière pacifique et démocratique ici en Catalogne… Qu’est-ce qu’il pourrait rester à attendre de l’Union européenne pour l’avenir ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

En France, une pétition a été lancée par un collectif de 160 personnalités

Parmi les premiers signataires, il y a le député européen José Bové, mais aussi des avocats et des syndicalistes notamment : plus de 10 000 personnes. 

Marie-Christine Vergiat est députée européenne et membre du groupe de la Gauche européenne. Pour elle, on est encore bien loin d’une Europe respectueuse du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes : 

Le slogan de l'Union européenne est "Unis dans la diversité" [...] : Que fait-on de ça ? [...] La première question est la liberté d'expression, la liberté d'association et la liberté de manifester. [...]  Je suis pour qu'on donne les moyens aux populations concernées de décider.

Des indépendantistes continuent d’être en majorité pro-européens 

Malgré plusieurs déceptions "notamment la non dénonciation par l'Europe des violences policières lors du référendum" d'octobre 2017, selon Cyril Trépier, géographe et spécialiste de la Catalogne, co-auteur de l'ouvrage L'Indépendance catalane en question, avec Mannuelle Peloille et Serge Buj.

"L'Union européenne a constitué et constitue toujours un horizon" pour une majorité d'indépendantistes, selon Cyril Trépier.

Quelle est la place des indépendantistes au Parlement européen ?

Alyn Smith est député écossais, opposé au Brexit : il défend l’idée d’une Ecosse indépendante au sein de l’Union européenne, avec un nouvel espoir, qui peut sembler paradoxal, au regard du Brexit car l’Union européenne est garante de l’accord du vendredi saint, aussi appelé accord de Belfast, signé en 1998 pour mettre fin au conflit sanglant en Irlande du Nord. 

L’euro-député belge Philippe Lamberts est chef du groupe écologiste qui regroupe aussi une partie des députés indépendantistes européens. Il se définit comme profondément fédéraliste, contre l’idée de séparatisme mais il souligne que les aspirations indépendantistes vont très largement au-delà de la reconnaissance de leur langue ou de la répartition des richesses entre les régions… 

Beaucoup de ce qu'on voit du côté des populistes mais aussi du côté des indépendantistes, c'est le sentiment de ne pas compter.

Dans cette optique, le refus de la Commission européenne de se proposer comme médiateur dans la crise catalane peut apparaître comme en rendez-vous manqué de l’Union européenne.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......