LE DIRECT
Sous l'œil du danseur et chorégraphe Sylvain Groud, Mathilde et Salomé répètent "4m2", une pièce dansée sur le confinement des danseurs au Ballet du Nord, Centre Chorégraphique National de Roubaix.

Les danseurs cassés par la crise sanitaire

4 min
À retrouver dans l'émission

C'est un sujet brûlant et encore très tabou. La réouverture des salles de spectacle le 19 mai dernier a été si rapide et intense que de nombreux danseurs se sont blessés. Manque d'entraînement, trop plein, stress, certains danseurs ont accepté d'en parler. Reportage au Ballet du Nord, à Roubaix.

Sous l'œil du danseur et chorégraphe Sylvain Groud, Mathilde et Salomé répètent "4m2", une pièce dansée sur le confinement des danseurs au Ballet du Nord, Centre Chorégraphique National de Roubaix.
Sous l'œil du danseur et chorégraphe Sylvain Groud, Mathilde et Salomé répètent "4m2", une pièce dansée sur le confinement des danseurs au Ballet du Nord, Centre Chorégraphique National de Roubaix. Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Les blessures concernent plus de 80% des danseurs professionnels au cours de leur carrière. Rares sont ceux qui en parlent, et rares sont les données chiffrées sur ce phénomène. En France, depuis la réouverture des salles de spectacle, le SFA CGT a lancé une enquête sur l'emploi des artistes interprètes notamment pour pouvoir quantifier les blessures et accidents du travail des artistes.

Après deux mois sans danser, j'étais tellement content de reprendre, que j'y suis allé à fond. Lors d'un solo, j'ai sauté plus grand, plus large, plus plein et je suis tombé en arrière. Résultat : un os du pouce arraché ! J'ai continué les répétitions ; heureusement, le pouce n'est pas essentiel pour un danseur. Julien Raso, danseur au Ballet du Nord, CCN et vous à Roubaix

Soumis au manque d'entraînement, un danseur casse !

Les rares enquêtes sur les blessures des danseurs viennent des États-Unis ou du Canada. Pour expliquer ces accidents, elles pointent souvent le stress lié à la concurrence effrénée de ce métier et le manque de préparation physique. Au Ballet du Nord, Centre National Chorégraphique de Roubaix, quatre danseurs se sont blessés depuis la reprise le 19 mai.

Un danseur est une voiture de course, tout se joue au millimètre près. Faire du pilate ou du jogging ne permet pas de faire une diagonale de 15 mètres dans un studio et encore moins de tenir un spectacle chorégraphique ou une tournée. Le corps doit être préparé. Danser, c'est un sport de très haut niveau. A l'Opéra de Paris, ils ont prévu plusieurs semaines pour ré-entrainer les danseurs, mais c'est une exception ! Sylvain Groud, danseur, chorégraphe et directeur du Ballet du Nord, CCN et vous à Roubaix

En montrant un pas sur une création, le chorégraphe Sylvain Groud a cassé le ménisque de son genou droit. Un signe d'épuisement explique t il.
En montrant un pas sur une création, le chorégraphe Sylvain Groud a cassé le ménisque de son genou droit. Un signe d'épuisement explique t il. Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Au Ballet du Nord, avant les tournées de la rentrée, la direction a donc prévu au minimum 10 jours de répétitions. Mais les pressions extérieures sont parfois lourdes. Armelle Guevel, la directrice adjointe chargée du développement le confie.

Pour des raisons financières, certains interlocuteurs voudraient que les danseurs viennent répéter et se produire sur une seule journée. C'est impossible, cela ne s'est jamais fait. A la fin ce sont toujours les artistes, les danseurs, qui en payent le prix. Armel Guevel

Soumis au stress, un danseur casse !

C'est particulièrement difficile pour les petites compagnies qui ont perdu leur subvention durant cette crise sanitaire et qui doivent danser coûte que coûte pour survivre. Elle se produisent donc souvent dans des conditions déplorables financièrement et dangereuses pour les danseurs. 

Nous, on a tellement envie de danser ! Moi, je pense que si je ne danse pas, je meurs ! J'ai attendu cette reprise pendant des mois, alors aujourd'hui j'ai envie de tout accepter. J'essaye de faire rentrer les projets et les répétitions dans un agenda déjà rempli, je pousse les murs et je danse de 9h à 22h. Parfois, ça casse. Hier, par exemple, j'ai eu un malaise à vélo. Mathilde Delval, danseuse au Ballet du Nord

En cette période de déconfinement, le centre médical des artistes croule sous les rendez vous pour les visites médicales obligatoires pour toutes les productions. Il n'y a pas toujours le temps de faire un diagnostique complet pour les danseurs qui enchainent les productions prévues en 2020, en 2021 et celle de la saison 2022.

Pour nous les danseurs, les confinements cela voulait dire danser dans moins de 4m2 et derrière des écrans. C'était affreux, je me sentais si vide, presque plus vivante " Mathilde Delval, danseuse de la pièce 4m2 au ballet du Nord
Pour nous les danseurs, les confinements cela voulait dire danser dans moins de 4m2 et derrière des écrans. C'était affreux, je me sentais si vide, presque plus vivante " Mathilde Delval, danseuse de la pièce 4m2 au ballet du Nord Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Soumis à la surproduction, tous les danseurs cassent !

D'où la question maintes fois posée dans les salles de spectacle : n'y a-t-il pas trop de productions prévues ? Ne faudrait il pas changer le mode de production, de diffusion, de monstration du spectacle vivant ? 

En France, un spectacle n'est montré en moyenne que deux fois après sa création. Ce qui fait seulement trois représentations. C'est terrifiant ! Aujourd'hui, nous nous retrouvons face à un entonnoir avec les productions prévues sur trois années à faire rentrer dans une seule. Qui va passer à la trappe ? Sylvain Groud, directeur du Ballet du Nord.

Il rappelle avec amertume que durant le premier confinement, syndicats et entreprises du spectacle s'étaient promis avec le ministère de la culture de mettre fin à la surproduction des spectacles et à la gestion exclusivement financière et court-termiste des artistes et des œuvres. Il s'agissait alors et de profiter du temps du confinement pour prendre le temps de changer ce système...

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......