LE DIRECT
Campus Saint-Serge de l'Université d'Angers, le 22 octobre 2018

Les "Oui, si " : quel bilan pour le nouveau dispositif d’accompagnement des étudiants à l'université ?

4 min

Désormais, avec Parcoursup, les universités choisissent elles-mêmes leurs étudiants. Elles peuvent aussi poser des conditions à leur admission. Cette mesure s’adresse en grande partie aux bacheliers professionnels et technologiques, comme l'a constaté Hakim Kasmi à l’université d'Angers.

Campus Saint-Serge de l'Université d'Angers, le 22 octobre 2018
Campus Saint-Serge de l'Université d'Angers, le 22 octobre 2018

C'est le nouveau dispositif d’accompagnement pour les étudiants qui n’ont pas les prérequis pour intégrer une licence : ce que l'on appelle les "Oui, si".

Désormais, avec la plateforme Parcoursup, les universités choisissent elles-mêmes leurs étudiants. Elles peuvent donc les refuser si elles estiment que leurs profils comme le type de bac ne correspondent pas à la licence qu’ils ont choisi. 

Ou bien les prendre à condition qu’ils suivent un parcours spécifique avec des heures supplémentaires de soutien et d’accompagnement pédagogique.

Cette mesure s’adresse en grande partie aux bacheliers professionnels et technologiques.

Pour mettre en place ce dispositif, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche leur a alloué une enveloppe de 10 millions d’euros. Une somme qui ne couvre pas intégralement l’accompagnement selon les présidents d’université qui doivent trouver d’autres financements, notamment via les régions et le FSE, Fond Social Européen.

Hakim Kasmi l'a constaté en se rendant à l’université d’Angers, qui a le meilleur taux de réussite en licence en France.

À venir dans ... secondes ...par......