LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Port au Prince. Janvier 2020

Les petits pas d’Haïti vers un monde meilleur

4 min
À retrouver dans l'émission

Dix ans après le dramatique tremblement de terre qui a tué plus de 200 000 personnes et en a blessé autant, le pays tente de se reconstruire avec l'aide des rescapés. Le chantier reste immense.

Port au Prince. Janvier 2020
Port au Prince. Janvier 2020 Crédits : Nathanael Charbonnier - Radio France

Le 12 janvier 2010, Haïti et sa capitale Port-au-Prince étaient frappés par un terrible tremblement de terre, de magnitude 7 sur la fameuse échelle de Richter.
Plus de 200 000 morts, 300 000 blessés, des maisons effondrées, des hôpitaux et écoles détruits, le pays affrontait une terrible crise humanitaire.
Dix ans après, la situation s’est certes améliorée, mais pas forcément le quotidien des Haïtiens pris au piège d’un système politique défaillant.

Enquête à Port-au-Prince signée Jérémy Tuil et Nathanaël Charbonnier.

Quel que soit l’endroit où l’on se déplace à Port-au-Prince, le discours de la rue est souvent le même : 

C'était mieux avant, on ne peut pas survivre avec ce qu'on a.

La situation n’est pas bonne et les chiffres sont sans appel : un taux de chômage record une inflation élevée et des inégalités indécentes.

Le travail des ONG pour la reconstruction d'Haïti

Pourtant, la communauté internationale s’est mobilisée pour Haïti. On compte une vingtaine d’agences de l’ONU déployées sur place, qui travaillent depuis dix ans à reconstruire le pays.

Et les efforts ne se sont pas arrêté là. Il faut se rappeler que l’on partait de très bas après le tremblement de terre, 300 000 blessés, 100 000 maisons détruites et des dizaines de milliers d’orphelins, des épidémies, à commencer par le choléra qui a touché 800 000 personnes. A l’arrivée cependant : des succès.  

Port au Prince quartier Christ Roi dans les maisons réhabilité par l’ONG solidarité internationale.
Port au Prince quartier Christ Roi dans les maisons réhabilité par l’ONG solidarité internationale. Crédits : Nathanael Charbonnier - Radio France

Des résultats qui font plaisir mais la crise pourtant perdure et prend des formes nouvelles, comme le relève Sandra Lamarque de Médecins sans frontières.

La crise économique, grande catastrophe d'Haïti

C’est ainsi que les services de traumatologie n’accueillent plus les victimes du tremblement de terre mais d’autres, liées à la crise sociale.  

De nouveaux besoins qui voient le jour et un État qui pointe aux abonnés absents ou pire qui se débarrasse de ses missions en utilisant les ONG présentes sur place.

C’est ce que dénonce le docteur Josette Bijou, directrice de l’international "Child care".  

Un constat que partage d’une certaine façon et avec ses mots Fernando Hiraldo de l’ONU et qui rappelle que la solution en Haïti est politique.

Une gouvernance mal en point et une crise politique qui repart de plus belle, puisque faute d’élection l’année dernière, le Sénat n’est plus en mesure de siéger à partir de ce lundi.  

Discours du président haïtien pour les dix ans du tremblement de terre. Jovenel Moïse appelle le pays à se rassembler.
Discours du président haïtien pour les dix ans du tremblement de terre. Jovenel Moïse appelle le pays à se rassembler. Crédits : Nathanaël Charbonnier - Radio France
L'équipe
Journaliste
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......