LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Plus de 200 appareils ont été mis en confinement à Tarbes sur les six premiers mois de l’année.

Sur le plus grand parking d'avions de France

4 min
À retrouver dans l'émission

Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur aéronautique est l’un des plus touchés. Et en attendant la reprise du trafic, les compagnies doivent stocker leurs avions. Comme à Tarbes, chez TARMAC Aerosave, leader européen dans le domaine.

Plus de 200 appareils ont été mis en confinement à Tarbes sur les six premiers mois de l’année.
Plus de 200 appareils ont été mis en confinement à Tarbes sur les six premiers mois de l’année. Crédits : Alexandre Descorps - Radio France

Le secteur aéronautique est l’un des plus touchés par les conséquences économiques du Covid-19. A commencer par les compagnies aériennes qui vont devoir supprimer des milliers de postes à travers le monde. Un quart de la flotte mondiale est clouée au sol et les avions qui volent encore sont sous exploités.

Résultat, des compagnies comme Air France prévoient 7 600 suppressions de postes. Malgré un prêt garanti par l’état de 7 milliards. Quant à l’avionneur Airbus, il prévoit lui aussi 15 000 départs dans le monde, dont 5 000 rien qu’en France. Sans compter les sous-traitants également très menacés.

Alors, en attendant la reprise du trafic, qui ne devrait pas revenir à son niveau initial avant 2024, les compagnies aériennes doivent stocker leur avions. Pour qu’ils ne se dégradent pas.

Hakim Kasmi s'est rendu à Tarbes, chez TARMAC Aerosave. 

Des gros porteurs à l'arrêt, y compris très récents

L’entreprise, qui emploie prêt de 400 personnes en France et en Europe, fait également de la maintenance et du recyclage.

Fondée en 2007 par Airbus, Safran et Suez pour initialement recycler écologiquement les vieux avions à Tarbes, elle a 4 sites, dont le plus grand est basé à Tarbes, au bord des pistes de l’aéroport. 195 personnes y travaillent. Ici, ce sont surtout des gros porteurs comme le Boeing 747 ou l’Airbus A380 qui sont stockés.

Certains d’entre eux sont même très récents, ce qui montre la violence de la crise. Car ces appareils, qui sont les plus gros au monde, n'arrivent plus à être remplis. Air France a même dû anticiper la sortie de ses dix A380 de sa flotte.

Alors, en attendant de revoler ou de trouver des nouveaux acquéreurs, les compagnies et les loueurs d’avion doivent continuer d’entretenir leur aéronef même s’ils sont à l’arrêt pour éviter toutes dégradations. Car le stockage peut durer des semaines, des mois, voire des années. 

Avec la crise qui perdure et une activité qui ne devrait pas revenir à la normal avant 2024, TARMAC Aerosave va devoir élargir ses murs. 

.
. Crédits : Alexandre Descorps - Radio France

Le fret ne suffira pas à compenser les pertes 

En attendant la reprise du trafic, les compagnies aériennes doivent diversifier leur activité pour limiter des pertes déjà colossales. Ce qui passe notamment par le fret.

Au plus fort de la crise, Air France a dû convertir une partie de ses Boeing 777 destinés aux passagers pour transporter du matériel médical de Chine, comme des masques. 

Mais à terme l’activité Cargo ne suffira pas à compenser les pertes. Car la situation sanitaire est encore instable. 

.
. Crédits : Alexandre Descorps - Radio France

Seul l’activité moyen-courrier reprend vraiment, à 50% pour les compagnies régulières et 70% pour les low-cost. Une situation qui devrait encore perdurer au moins jusqu’en 2024 selon Xavier Tytelman, expert aéronautique au cabinet CGI Conseil.

Depuis le début de la crise de la Covid-19, les compagnies aériennes ont déjà perdu 400 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Un record dans toute l’histoire de l'aviation.

Écouter
4 min
Visite guidée avec Grégory Beyneix, directeur des opérations chez TARMAC Aerosave, qui nous explique les différentes opérations de stockage
L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......