LE DIRECT
Agnès b.

Agnès b : "La beauté, l'émotion me renvoient à Dieu"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la styliste Agnès b, pour un recueil de souvenirs intitulé "Je crois en l'âme" paru aux éditions Bayard.

Agnès b.
Agnès b. Crédits : © Kate Barry, collection personnelle Agnès b.

Lundi-livre

Tewfik Hakem s'entretient avec Agnès b, créatrice de mode, collectionneuse d'art contemporain, productrice, réalisatrice mais aussi auteure d'un recueil de souvenirs intitulé Je crois en l'âme, paru aux éditions Bayard. Elle y évoque sa vie, ses engagements et, par-dessus tout, son rapport à la foi. De brefs chapitres initiés par des titres évocateurs qui parlent d'elle ; Versailles - la ville où elle a grandi à proximité du parc et du château - le mot Beauté, ses Premiers émois artistiques, ses Premiers pas de styliste... 

L'important, c'est d'avoir une foi, faire vivre son esprit, son âme. Si j'étais née à Marrakech, j'aurais été musulmane, je me sens proche des bouddhistes, il n'y a rien de plus personnel que la foi. 

J'ai toujours été catholique de gauche. Je suis de gauche de cœur. "Aimez-vous les uns les autres", ça m'a toujours parlé cinq sur cinq. On est vivant,  j'aime le collectif, j'aime partager. Depuis petite, j'aimais la vie de Jésus lue par ma mère. 

"J'ai gardé la foi que j'avais à l'âge de quatre, cinq ans"

Je me suis mariée avec l'éditeur Christian Bourgois, j'avais 17 ans, j'ai divorcé à l'âge de 19 ans. J'avais deux enfants, des jumelles.

On prie n'importe où. Je m'adresse au ciel, à mes amis. Tout cela forme un tout, je crois en la vie éternelle.

"La beauté, l'émotion me renvoient à Dieu. Si un artiste fait quelque chose de beau, c'est pour bouleverser l’œil de celui qui regarde"

Ça vous renvoie à d'autres choses que vous-même, ça vous sort de vous. Ce sont des émotions qui se ressemblent. J'ai ce souvenir d'avoir vu à Florence des tableaux de Botticelli, à douze ans. Ça me bouleversait. Les cartes postales des "Anges" de Fra Angelico ont été ma première collection formée.

J'adore mon travail, mon métier, je pense que j'ai eu beaucoup de chance. Je cherche les gens bons, les gens qui sont intéressants, je ne connais pas les gens de la mode. Je suis couturière, j'aime le vêtement. 

J'essaie par tous les moyens d'avoir une éthique, aller dans les pays, choisir les lieux de fabrication. Pour moi, le luxe Agnès b., c'est la coupe, le tissu, non le fait de s'être acheté un vêtement parce qu'on a beaucoup d'argent.

Programmation musicale

Brigitte Fontaine, Je vous salue Marie (2010)

Actualité

Agnès b. ouvre, fin janvier 2020, dans le 13e arrondissement de Paris, un nouveau lieu, "fabrique culturelle et solidaire", avec pour but d'accueillir artistes, actions solidaires et animations gratuites autour de sa collection d'art. A suivre

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......