LE DIRECT
Sortilège

Ala Eddine Slim : "Beaucoup de mes films sont silencieux, c'est un parti pris, je trouve qu'on parle trop au cinéma et dans la vie"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur tunisien Ala Eddine Slim pour la sortie de son film "Sortilège"

Sortilège
Sortilège Crédits : Ala Eddine Slim

Mercredi-Ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec le réalisateur Ala Eddine Slim pour la sortie de son film Sortilège (en arabe tunisien,Tlamess). Dans une caserne en Tunisie, un jeune soldat informé du décès de sa mère se voit accorder une permission. Il déserte et s'enfonce dans une mystérieuse forêt où il fait une rencontre tout aussi étrange. Avec la chronique de Michel Ciment, de la revue Positif

Chaque film est une expérimentation. J'essaie de raconter des histoires, même s'il ne se passe pas grand chose. J'ai une grande liberté dans mes idées, je veux pouvoir l'exploiter.

Ce film, c'est l'histoire de deux personnes - une homme, une femme - qui vivent un malaise. Lui est un soldat qui vient de déserter, elle, est enceinte, riche. Il n'y avait pas d'idée principale pour ce film, plutôt des envies. La première idée de ce film était de suivre la trajectoire de deux êtres qui quittent un monde pour un ailleurs qu'ils ignorent, mais avec d'autres alternatives.

"Je ne suis pas un mystique mais j'aime filmer des lieux, m'imprégner de leur âme"

Je ne dis pas que je vais poser ma caméra et raconter la nature : je veux raconter quelque chose. Mes deux personnages sont deux solitaires qui ne parviennent pas à assumer leurs responsabilités. Le soldat déserteur n'arrive même pas à protéger cette femme et son enfant, de même qu'elle n'y arrive pas, malgré sa bonne volonté. Ils sont fragiles, tous les deux.

Sortilège
Sortilège Crédits : Ala Eddine Slim - Potemkine Distribution

"Je puise mes idées dans ma vie personnelle liée à des fantasmes,  dans un reportage télé, un bout de journal, bref des îlots que j'essaie de connecter entre eux"

La communication entre mes deux personnages passe par le regard. Beaucoup de mes films sont silencieux. C'est un parti pris. Je trouve qu'on parle trop au cinéma et dans la vie.

Pour afficher ce contenu Vimeo, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Programmation musicale

Etienne Daho, Jungle pulse(1995)

Ala Eddine Slim
Ala Eddine Slim Crédits : Potemkine Distribution

Avec la chronique de 

Michel Ciment, de la revue Positif qui évoque les grands lignes du numéro de février 2020, avec un dossier 2010-2019, Bilan d’une décennie où la liste des meilleurs films recensés. Son grand coup de coeur : le dernier film de Clint Eastwood, Le Cas Richard Jewell 

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......