LE DIRECT
Céline Salette et Pio Marmaï dans "Mais vous êtes fous" d'Audrey Diwan

Un jeune père d'une famille idéale face aux affres de la drogue

26 min
À retrouver dans l'émission

La réalisatrice Audrey Diwan est l'invitée du Réveil Culturel à l'occasion de la sortie de son premier film, "Mais vous êtes fous".

Céline Salette et Pio Marmaï dans "Mais vous êtes fous" d'Audrey Diwan
Céline Salette et Pio Marmaï dans "Mais vous êtes fous" d'Audrey Diwan Crédits : Wild Bunch Distribution

Mercredi-cinéma 

Tewfik Hakem s'entretient avec la scénariste et réalisatrice, Audrey Diwan, pour la sortie de son premier film, Mais vous êtes fous, avec Céline Salette et Pio Marmaï, l'histoire d'un jeune couple qui met en danger sa famille pour une histoire d'addiction à la drogue. Un coup de cœur partagé avec Olivier Delcroix du Figaroscope

[Audrey Diwan] L'histoire du film a commencé le jour où j'ai fait cette rencontre qui m'a énormément marquée avec la femme dont c'est l'histoire. Elle s'est livrée comme on se livre aux gens qu'on ne connait pas. Une semaine avant, elle avait ce qu'elle appelle une vie normale. 

Au moment où je l'ai rencontrée, on lui avait retiré la garde de ses enfants, toute la famille avait été contaminée, elle avait découvert que son conjoint avait une addiction. Elle était à la fois sidérée mais, en même temps, quand elle parlait de cet homme, je sentais l'amour qu'elle avait pour lui et l'envie de le comprendre. L'addiction, c'est une trame de fond. Je voulais que cette drogue tienne la place d'une maîtresse. 

Mais vous êtes fous d'Audrey Diwan
Mais vous êtes fous d'Audrey Diwan Crédits : Wild Bunch Distribution

[Audrey Diwan] Je pense que la pulsion amoureuse peut être extrêmement puissante et agir comme une drogue. D'ailleurs, pendant tout le film, je disais aux comédiens qu'on allait, en filigrane, parler de manque, partout. Lui, est en manque et elle, entre en manque aussi : il y a le manque de la peau, le manque du contact de l'autre. Il y a quelque chose qu'elle n'arrive pas à retenir. 

[Olivier Delcroix] Il y a cette métaphore étonnante, dans le film, à un moment, prononcé par un juge. L'idée qu'un cheveu, c'est comme le tronc d'un arbre, ça garde tout en mémoire. Et là vous vous dites : Vous prenez un cheveu et on peut tout savoir de votre vie ; ce que vous fumez, ce que vous buvez, ce qui est bon pour vous, ce qui est mauvais.

Mais vous êtes fous, d'Audrey Diwan
Mais vous êtes fous, d'Audrey Diwan Crédits : Wild Bunch Distribution

Programmation musicale

Benny B, Vous êtes fous, 1990
J.J. Cale, Cocaïne, 1976
Georges Auric, compositeur de la musique du film Notre-Dame de Paris de Jean Delannoy, 1956

Actualité

Numéro spécial du Figaroscope d'Olivier Delcroix : Paris au secours de Notre-Dame. 

A réécouter

Série de 6 épisodes "Une odeur de poudre" dans _Les pieds sur terre_de Sonia Kronlud, novembre 2017 :

Bibliographie

Affiche du film Mais vous êtes fous d'Audrey Diwan

Mais vous êtes fousAudrey DiwanWild Brunch Distribution, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......