LE DIRECT
Le musicien malien, joueur de kora Ballaké Sissoko en concert live à la 'Cite de la Musique' le 9 septembre 2015, à Paris

Ballaké Sissoko, la kora dans la peau

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec Ballaké Sissoko, le musicien malien, joueur de kora, et son nouvel album de collaborations amicales et musicales, "Djourou"

Le musicien malien, joueur de kora Ballaké Sissoko en concert live à la 'Cite de la Musique' le 9 septembre 2015, à Paris
Le musicien malien, joueur de kora Ballaké Sissoko en concert live à la 'Cite de la Musique' le 9 septembre 2015, à Paris Crédits : Paul CHARBIT/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

Jeudi-Musique

Tewfik Hakem s'entretient avec le musicien malien, joueur de kora, Ballake Sissoko, pour la sortie de son album, Djourou (label No Format), un album de rencontres et de relations amicales et musicales dans lequel on croise Vincent Segal et Salif Keïta ou encore, le rappeur Oxmo Puccino, Feu Chatterton! Camille, le clarinettiste Patrick Messina… 

Né à Bamako, Ballake Sissoko nous raconte comment il est tombé sous le charme de la kora - cet instrument de musique à cordes originaire du Mali que l'on trouve dans toute l'Afrique de l'Ouest - en écoutant  son père, Djelimady Sissoko, directeur musical de l’Ensemble instrumental du Mali. 

La kora était présente pour moi à la fois du côté maternel et du côté paternel : je l'ai eue dans les deux sens. J'avais sept ou huit ans, et j'avais les clefs de la pièce où était enfermée la kora. Je restais à la maison, j'ai été tout de suite initié. L'idée de mon père était que j'avais déjà la kora en moi - puisqu'elle était là, elle ne pouvait m'échapper - que l'école me servirait à avoir un autre diplôme.

"Au Mali, notre maison était comme une plaque tournante où plein de musiciens passaient, ça jouait tout le temps "

Ils venaient nous voir. Alors, je jouais beaucoup moi-même, parfois jusqu'à quatre, cinq heures du matin. Ca jouait tout le temps à la maison.

" Mon père était un joueur de kora, mais il n'était pas mon maître, j'écoutais beaucoup les autres "

C'est ça qui était très fort chez moi. dès que j'entendais les autres jouer, je captais très vite. Puis, j'ai eu la curiosité de connaître d'autres instruments. Au Mali, on connaît bien le violon, la contrebasse, le piano.

" La Kora ne se mélange pas aux autres instruments, chacun reste dans son coin "

J'avais envie de connaître d'autres techniques, d'autres instruments, d'autres sonorités, de celles de la cithare indienne au oud. Je peux m'adapter, ce sont tous des amis.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vincent Segal est un ami, il est venu me voir au Mali, il a dormi chez moi, il connaît ma famille, nous partageons plein de choses. Feu Chatterton! c'est mon producteur, on se connaît bien aussi ; Camille aussi, je me suis dit : avec elle, ça peut marcher. J'aime sa voix, elle fait des trucs forts qui viennent sans être préparés, elle est capable d'improvisations. comme moi. 

A l'origine, cette musique est profonde, c'est une façon de se soulager soi-même, que tu aies une religion ou que tu sois athée. Même si je ne parle pas, j'exprime mes sentiments. Quand je joue, ça me rapproche, je partage.

Programmation musicale

Ballake Sissoko, Djourou, 

Kora with Camille

Jeu sur la symphonie fantastique, avec Vincent Segal et Patrick Messina

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Bibliographie

Djourou

DjourouBallaké SissokoNo Format, 2021

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......