LE DIRECT
"Arsène Lupin, Gentleman Burglar" 1915, Maurice Leblanc

Brigitte Aubert : "Enfant, j’étais fascinée par Arsène Lupin, Gaston Leroux, je voulais retrouver cette émotion d’enfance..."

20 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Brigitte Aubert qui signe un polar ancré dans le Paris de la Belle Époque, de la nuit et des travestis.

"Arsène Lupin, Gentleman Burglar" 1915, Maurice Leblanc
"Arsène Lupin, Gentleman Burglar" 1915, Maurice Leblanc Crédits : Archives Snark / Photo12 - AFP

Jeudi polar :

avec Brigitte Aubert, écrivaine, pour Mémoires secrets d’un valet de cœur, aux éditions du Seuil.

Paris, 1910. La ravissante Dédée, née André vingt ans plus tôt, officie dans le très huppé et fort discret hôtel Sélignac, claque pour messieurs qui apprécient les travestis. Tout roule pour ces « dames », à l’abri des violences du monde extérieur grâce à des protections en haut lieu, jusqu’au jour où l’on découvre l’une d’elles la gorge tranchée, émasculée. Seul indice : une médaille miraculeuse plantée dans son corps. Incarnation froufroutante de la Parisienne, Dédée, qui se morfond dans son écrin de velours rouge, saute sur l’occasion. Grâce au manuel du professeur Lacassagne et à la lecture assidue de revues spécialisées, elle a quelques notions de police scientifique, assez pour se lancer dans l’investigation ! Mais la tâche se complique quand d’autres meurtres sont commis en divers lieux de la ville, selon le même mode opératoire sanglant et fétichiste. Que ferait-elle sans le soutien du docteur Féclas, un remarquable médecin légiste, magicien à ses heures perdues, amant de Nijinski et ami de Marcel Proust ?

Six décennies plus tard, Dédée a quatre-vingt-deux ans, elle écoute Sardou et se souvient de sa belle époque. Dans ces mémoires, le récit de ses exploits d’enquêteur se double de l’évocation savoureuse d’un monde révolu : une touche de Grand-Guignol, beaucoup de gouaille et un brin de nostalgie.
(présentation de l'éditeur)

J’aime le début du 20ème siècle et je voulais y inscrire une fiction dans un milieu dont on parle peu de nos jours ou qu’on aborde uniquement sur la question du genre, mais là c’était par la question du travail puisqu’il s’agit de prostitués. C’était donc se faufiler comme une petite souris dans une maison close pour hommes et imaginer une histoire avec ce qui me fascine à cette époque-là : l’essor de la technologie.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......