LE DIRECT
Louise Bourgeois (1911-2010), Femme Maison, 1994 Marbre blanc 12.7 x 31.8 x 7 cm Collection Louise Bourgeois Trust

Camille Morineau : "L’exposition montre comment les artistes femmes représentent la libération de l’espace domestique des années 30 à aujourd’hui"

21 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Camille Morineau, commissaire d'une exposition qui questionne un genre, le féminin, et la rencontre avec un espace, le domestique.

Louise Bourgeois (1911-2010), Femme Maison, 1994 Marbre blanc 12.7 x 31.8 x 7 cm Collection Louise Bourgeois Trust
Louise Bourgeois (1911-2010), Femme Maison, 1994 Marbre blanc 12.7 x 31.8 x 7 cm Collection Louise Bourgeois Trust Crédits : © The Easton Foundation/ADAGP, Photo : Christopher Burke

Mardi exposition dans le Réveil culturel, avec :

Camille Morineau, directrice des Expositions et des Collections de la Monnaie de Paris, pour l’exposition Women House jusqu’au 28 janvier 2018 à la Monnaie de Paris.

Women House est la rencontre de deux notions : un genre – le féminin – et un espace – le domestique. L'architecture et l'espace public ont été masculins, tandis que l'espace domestique a été longtemps la prison, ou le refuge des femmes : cette évidence historique n'est pourtant pas une fatalité et l'exposition Women House nous le montre. Elle rassemble sur 1000 m2 et dans une partie des cours de la Monnaie de Paris, 39 artistes femmes du XXe et XXIe siècle qui se saisissent de ce sujet complexe et mettent la femme au centre d'une histoire dont elle était absente.
(Texte de la Monnaie de Paris)

L’exposition, au point de vue historique, se base sur le texte de Virginia Woolf de 1929, Une chambre à soi, qui décrit les conditions de création de la femme de demain, la femme créatrice du 20ème siècle : d’abord avoir une chambre à soi, comme le titre l’indique, mais aussi avoir des rentes, une idée moins connue, celle d’avoir de l’argent, de travailler, une condition essentielle pour que la femme devienne artiste.

Légende : Martha Rosler, Woman with Vacuum, or Vacuuming Pop Art, de la série/from the series: Body Beautiful, or Beauty Knows No Pain, 1966-72, Photomontage imprimé en numérique
Légende : Martha Rosler, Woman with Vacuum, or Vacuuming Pop Art, de la série/from the series: Body Beautiful, or Beauty Knows No Pain, 1966-72, Photomontage imprimé en numérique Crédits : Coll. Privée Paris, Courtesy de l'artiste

Je me suis rendue compte que Niki de Saint Phalle et Louise Bourgeois avaient toutes les deux travaillé la même thématique à peu près au même moment, celle de la « femme maison », une architecture confondue avec le corps féminin. Je me suis interrogée, était-ce une coïncidence ou le début d’une thématique propre aux artistes femmes ? Il m’a fallu beaucoup d’années pour préparer cette exposition. Il n’y a pas d’ « art féminin » mais cette thématique assez naturelle de représenter la maison comme symbole pour certaines comme lieu d’enfermement, pour d’autres comme lieu de création tout à fait nouveau.

Cindy Sherman, Untitled Film Still #35, 1979, Tirage gélatino-argentique noir & blanc 40,3 x 31,4 cm
Cindy Sherman, Untitled Film Still #35, 1979, Tirage gélatino-argentique noir & blanc 40,3 x 31,4 cm Crédits : Courtesy of the artist and Metro Pictures, New York
Laurie Simmons, Walking House, 1989, Impression numérique 163 x 117 cm
Laurie Simmons, Walking House, 1989, Impression numérique 163 x 117 cm Crédits : Courtesy of the artist and Salon 94, New York Private collection, NYC

Bibliographie

Women HouseCamille Morineau et Lucia PesapaneManuella / co-édition avec La Monnaie de Paris et le National Museum of Women in the Arts (Washington), 2017

Intervenants
  • Directrice des expositions et des collections de la Monnaie de Paris
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......