LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré

Christophe Honoré : "Aujourd’hui émergent des fictions qui ressentent la nécessité de revenir à ces années 90 et montrent qu’on porte encore des traces du traumatisme du sida"

27 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Christophe Honoré qui signe un film personnel et intime retraçant une période de la jeunesse du cinéaste, les années 90 marquées par le sida, et met en scène l’histoire d’amour entre un homme malade et un jeune homme convaincu que l’amour peut sauver de tout...

"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré
"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré Crédits : Ad Vitam

Mercredi cinéma

avec Christophe Honoré, réalisateur du film Plaire, aimer et courir vite.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En 93 les trithérapies étaient encore à des essais thérapeutiques peu ouverts aux malades du sida, c’est l’année du pic de l’épidémie. C’est partagé par tous les gens qui avaient une vingtaine d’années dans les années 90, on a eu la chance de démarrer notre sexualité au milieu des années 80 au moment des grandes campagnes de prévention du sida et c’est ce qui nous a sauvés, on a pu se protéger de cette maladie mais c’est pas parce qu’on a pu s’en protéger qu’on n’a pas vécu avec le sida. 

"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré
"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré Crédits : Ad Vitam

Les années 90 sont une période particulière, difficile à mettre en scène, je ne crois pas qu’on puisse faire un film en se disant que ces années étaient un âge d’or, c’est une période dont on a voulu s’éloigner au plus vite certainement à cause de ce traumatisme du sida. 

"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré
"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré Crédits : Ad Vitam

Subjectivité et intimité guident le récit et la mise en scène. Je me suis efforcé de faire un film au présent et que la vie circule de la manière la moins solennelle possible.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......