LE DIRECT
Claire Le Men, 2020

Claire Le Men, de l'hôpital psychiatrique à la bande dessinée

22 min
À retrouver dans l'émission

L’auteure illustratrice Claire Le Men interroge l'institution psychiatrique et la folie dans son deuxième album, " Nouvelles du dernier étage "

Claire Le Men, 2020
Claire Le Men, 2020 Crédits : Coll. Claire Le Men

Vendredi-BD

Tewfik Hakem s'entretient avec l’auteure illustratrice, Claire Le Men, pour Nouvelles du dernier étage, un album paru aux éditions Seuil, dans lequel elle utilise son expérience d'ancienne interne en médecine pour raconter de courtes histoires. Un roman graphique qui met en scène des personnages souffrant de mécanismes psychiques, dysfonctionnels, comme disent les psychiatres… Et si la guérison passait par d’autres voies que celles de la médecine ?

Dans ce deuxième album, j'ai utilisé la fiction pour parler de la folie de façon détournée, je me suis amusée à utiliser la sémiologie de la psychiatrie, la façon dont on peut analyser les troubles pour créer des maladies qui n'existent pas ou encore, des maladies dans lesquelles n'importe qui pourrait se retrouver - comme les troubles du comportement alimentaire. 

" Faire de la bande dessinée était un rêve d'enfant qui me paraissait impossible à réaliser "

J'aurais pu décider de continuer mes études de psychiatrie, j'étais hyper enthousiaste, mais après un an et demi dans différents services, j'ai pris une dispo et j'ai commencé à écrire ma première BD, " Le syndrome de l'imposteur ". Quand j'ai repris mon internat un an après, je me suis rendu compte que j'étais plus épanouie en faisant de la bande dessinée où je me sentais plus à ma place, qu'après huit ans d'études de médecine.

Nouvelles du dernier étage
Nouvelles du dernier étage Crédits : Claire Le Men, éditions Seuil

Il me fallait faire un choix, et faire de la bande dessinée est difficile aussi ; je n'avais d'autre choix que celui de réussir. Faire ces deux livres qui parlaient de la psychiatrie, c'était un peu comme de payer ma dette envers la médecine. Quand on commence son internat, il y a tellement d'histoires drôles ou intéressantes à raconter, je me disais que la BD était aussi un moyen d'exploiter cela, ça n'avait pas vraiment été traité de l'intérieur. 

" Un travail d'écriture est toujours un peu mosaïque, on fait des mélanges "

C'est des mélanges de plein de choses ; d'histoires de patients mais sans leur voler leur propre histoire, de mon expérience personnelle, de mon rapport à la psychiatrie, à la folie en général.

Nouvelles du dernier étage
Nouvelles du dernier étage Crédits : Claire Le Men, éditions Seuil 2021

Pour en savoir plus

Claire Le Men, Le syndrome de l'imposteur, Parcours d'une interne en psychiatrie. Editions La Découverte, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......