LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les siffleurs

Corneliu Porumboiu : "Tous mes films ont un côté comique noir. L'absurde, c'est propre au Roumain"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur roumain, Corneliu Porumboiu, pour "Les siffleurs"

Les siffleurs
Les siffleurs Crédits : Corneliu Porumboiu

Mercredi-ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec le réalisateur roumain, Corneliu Porumboiu, pour  la sortie de son film Les Siffleurs. Quand un inspecteur de police à Bucarest, désabusé et corrompu, atterrit sur l’île de la Gomera dans les Canaries, avec pour mission d'apprendre le Silbo, une langue sifflée ancestrale, afin d'aider un groupe mafieux à faire évader leur chef...

 Les siffleurs
Les siffleurs Crédits : Corneliu Porumboiu - Diaphana Distribution

Cette langue sifflée, le Silbo, que les mafieux maîtrisent, qui leur permet de se comprendre entre eux, existe, elle est utilisée dans l'île de la Gomera dans l'Archipel des Canaries. 

Mon film utilise les codes du film noir, c'est un film noir sur ceux qui ne croient plus au langage. J'ai voulu retrouver la figure d'un personnage à l'esprit pétri d'idéologisme et de pouvoir qui m'avait marqué dans un documentaire que j'avais vu. J'ai voulu retrouver ce personnage dix ans après, dans un monde différent, en flic désabusé, corrompu par une femme fatale.

Les siffleurs
Les siffleurs Crédits : Corneliu Porumboiu - Diaphana Distribution

Ce flic doit apprendre ce langage sifflé des mafieux pour libérer leur chef emprisonné et seul à savoir où se trouvent les trente millions d'euros de butin caché. 

Les siffleurs
Les siffleurs Crédits : Corneliu Porumboiu - Diaphana Distribution, 2019

Comme le langage sifflé de l'île de la Gomera - le "Silbo Gomero" - fait partie du patrimoine de l'Unesco, les enfants l'apprennent. Pour le film, les acteurs ont appris ce langage sifflé. 

Un film, c'est tout un discours : c'est d'abord l'histoire, puis le scénario, puis la construction. Chaque film est une construction. Tous mes films ont un côté comique noir. L'absurde, c'est assez propre au Roumain, je crois. 

"J'aime beaucoup la littérature russe - je pense à Dostoïevski- française aussi, de la même façon que j'aime le cinéma français - Melville, Godard, Rohmer comptent beaucoup pour moi - le cinéma américain, façon Buster Keaton"

Et puis, il y a aussi Edward Hopper qui a été une source d'inspiration dans mon travail sur les couleurs. Le film est divisé par chapitres et joue sur l'harmonie des couleurs de l'arc-en-ciel.

J'ai fait des études de cinéma et de théâtre à Bucarest. On m'a fait des propositions pour le théâtre, mais j'aime trop le cinéma, donc non - et puis, comme je fais aussi mes scénarios, il y a suffisamment à faire. J'ai décidé de faire un film sur l'idée de quelqu'un qui trompe tout le monde.

Corneliu Porumboiu, invité du Réveil Culturel, 2019
Corneliu Porumboiu, invité du Réveil Culturel, 2019 Crédits : Corinne Amar

Programmation musicale

Féloche, Silbo, 2013

Sporto Kantes, Whistle, 2008

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......