LE DIRECT
Drôle de drame

Drôle de drame revient au cinéma, comme c'est bizarre !

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le journaliste David Chanteranne à propos de la re-sortie en salles du film "Drôle de drame" de Marcel Carné

Drôle de drame
Drôle de drame Crédits : Marcel Carné, 1937 - Affiche du film

Mercredi-ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec David Chanteranne, journaliste, spécialiste de l’œuvre de Marcel Carné, à propos de la sortie en salles en version restaurée de Drôle de drame, réalisé par le cinéaste en 1937, avec pour interprètes principaux Michel Simon, Louis Jouvet, Françoise Rosay et Jean-Louis Barrault. Adaptation de Jacques Prévert - scénario et dialogues - du roman His First Offence, de l'auteur britannique Joseph Storer Clouston. C'est dans cette comédie que l'on peut entendre cette réplique mémorable de Louis Jouvet : " Moi, j’ai dit bizarre ? Comme c'est bizarre… ". Une sortie en partenariat avec France-Culture. Avec la participation de Michel Ciment de la revue Positif. 

Drôle de drame
Drôle de drame Crédits : Marcel Carné - Théâtre du Temple Distribution, 2019

On associe souvent Marcel Carné à des films sombres, noirs, peu de sourire ; Les visiteurs du soir, Quai des brumes, Hôtel du Nord... Là, il s'agit d'une comédie - qui a pu heurter le public par son humour un peu décalé, mais qui résiste au temps. Il n'y a pas que des dialogues - ceux de Jacques Prévert - il y a des rencontres, des personnages, des silhouettes...

"Ce sont souvent chez Carné ses seconds rôles, ses troisièmes rôles, qui vont donner au film tout son sel"

Je pense à Jean Marais qui fait une apparition en ivrogne qui passe par là... "Drôle de drame" est l'adaptation d'un roman policier, c'est la deuxième adaptation du duo Prévert-Carné. La première, c'était avec "Jenny", un an plus tôt, en 1936.

Drôle de drame, de Marcel Carné, avec Louis Jouvet
Drôle de drame, de Marcel Carné, avec Louis Jouvet Crédits : Marcel Carné - Théâtre du Temple Distribution, 2019

Le film, en tant que comédie - avec "Du mouron pour les petits oiseaux" - fait partie des deux exceptions du cinéma de Carné, alors que d'habitude il oeuvre plutôt pour un humour un peu grinçant, sombre voire noir, social.

On a prétendu que Carné était simplement un chef d'orchestre, pensons aux "Tricheurs (1958) sans Prévert. Il n'y a pas que Prévert, il y a aussi une période sans Prévert, une alliance avec Henri Jeanson, pour "Hôtel du Nord"... Carné avait un goût très sûr pour les comédiens - pour les diriger - et pour la caméra.

"Marcel Carné, c'était également du théâtre au cinéma"

Drôle de drame de Marcel Carné. Avec Louis Jouvet, Michel Simon
Drôle de drame de Marcel Carné. Avec Louis Jouvet, Michel Simon Crédits : Marcel Carné

Michel Ciment

C'est un film original quoique plutôt mal accueilli par la critique, une œuvre importante. Carné fait partie des grands cinéastes des années 30, et avec Prévert, avec qui il a fait dix grands films, ils ont maintenu un niveau de haute créativité. Carné est un cas très particulier du cinéma, et son déclin n'a pas d'équivalent. Prévert a dû être son stimulus.

Programmation musicale 

Michel Simon, Elle est épatante cette petite femme-là (1934)

Drôle de drame (version restaurée 2019)
Drôle de drame (version restaurée 2019) Crédits : Marcel Carné

Avec la participation de 

Michel Ciment de la revue Positif (déc 2019)

Positif revient ce mois-ci sur un dossier consacré au grand cinéaste italien, Luchino Visconti - admiration et méditation, et revisite les classiques ; une _c_ritique de l’extraordinaire film Une vie cachée, de Terrence Malick, et entretien avec le réalisateur ; enfin, une critique du film Brooklyn Affairs, de Edward Norton et entretien avec le réalisateur.                                                
 

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......