LE DIRECT
Elina Duni, 2020

Le drame des migrants dans les chants habités d'Elina Duni

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la chanteuse de jazz helvetico-albanaise, Elina Duni, pour " Lost ships "

Elina Duni, 2020
Elina Duni, 2020 Crédits : Clément Puig

Jeudi-Musique

Tewfik Hakem s'entretient avec la chanteuse de jazz Elena Duni à l'occasion de la sortie de son album, Lost ships. (ECM Records). Des chansons qui parlent d'exil et d'amour, des ballades de jazz intemporelles, chansons françaises ou airs folks américains, mêlés aux folklores albanais et méditerranéens du passé.

Je suis une fille de l'exil, née en Albanie, mais j'ai eu la chance de vivre un exil pas trop difficile. J'ai quitté l'Albanie à l'âge de dix ans pour la Suisse, avec une réadaptation à la vie par la langue. Je pense à tous ces migrants qui vivent un exil tragique. A chaque fois que je vois la Méditerranée, je pense aux migrants, je pense à leur drame, je ne peux pas oublier. Mes chansons disent aussi cela.

J'avais cette envie d'être sur scène depuis petite, et dire des choses. Etre sur scène a toujours été très naturel pour moi. En Albanie, j'ai étudié le violon, et en arrivant en Suisse, j'ai fait du piano au Conservatoire de Genève. J'ai poursuivi mes études de musique. J'ai commencé par les chants albanais, j'ai chanté en neuf langues - yiddish, arabe, portugais - toutes les langues de la Méditerranée dans mon album qui s'appelait " Solo " (2018), et qui se voulait universel. 

Ce dernier album, Lost ships, annonce une autre couleur notamment parce qu'il y a ma première collaboration avec le magnifique guitariste Rob Luft. Le son y est différent, plus léger, plus solaire, plus contemporain.  

Comment interpréter une chanson, reprendre un standard ? Tout est dans le son, sans doute. Je trouve toujours un peu difficile jusqu'où on peut faire aller sa voix pour un lamento, projeter sa propre vie, son ressenti, ne pas en faire trop, trouver un équilibre juste. je me retrouve dans ce son, et le son c'est comme la vie. C'est un mouvement perpétuel. Je reprends des standards, des chansons qui me touchent particulièrement pour leur résonance universelle. Il y a comme ça des grandes chansons immortelles.

Programmation musicale 

Album  Lost ships (sortie novembre 2020)
-   Lost Ships - N'at Zaman
- I'm a fool to want you 

Bibliographie

Lost ships

Lost shipsElina DuniECM Records, 2020

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......