LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emel Mathlouthi

Les New-York mélodies d'Emel Mathlouthi

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la chanteuse Emel Mathlouthi pour la sortie de son album, "Everywhere We Looked Was Burning"

Emel Mathlouthi
Emel Mathlouthi Crédits : James Mountford

Jeudi-musique

Tewfik Hakem s'entretient avec la chanteuse Emel Mathlouthi pour la sortie de son album, Everywhere We Looked Was Burning (Partisan Records). Celle qui a chanté la révolution de son pays natal, la Tunisie, sort son premier album en anglais cinq ans après son installation à New York. Enregistré dans une forêt, non loin de Woodstock, un album écologique, hommage à "la source de tout ce qui est" et porté par les trois grands poètes qui l'ont inspirée ; Rilke, John Ashbery et TS Elliot...

Je vis à New York depuis bientôt cinq ans. Avant de m'y installer, l'anglais était ma langue musicale maternelle. Chanter en anglais c'était un peu une façon de revenir aux sources. Si je m'en suis éloignée, c'était pour chercher mon originalité, mon unicité. Ces dernière années, je me suis sentie prête à me les réapproprier.

"J'ai réalisé que j'avais besoin de recourir à la nature pour me ressourcer. La nature est le fil rouge qui a hanté cet album, le personnage principal de toutes les chansons"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Rescuer" est une chanson qui m'est venue d'emblée, comme une idée essentielle. Nos émotions et nos sens sont en voie de disparition, on est de plus en plus centré sur soi. C'est un morceau d'espoir.

Je suis bien tunisienne, j'explore cette identité de manière plus apaisée, c'est aussi à travers mes identités multiples que je me retrouve. 

J'ai commencé la musique classique chez mes parents à Tunis. Mon père était très mélomane, j'ai toujours été amenée à être dans la puissance de la musique, dans la profondeur du propos musical. 

Je privilégie l'instinct et la spontanéité. Dans l'album, il y a deux, en fait trois, chansons en arabe, je savais que je voulais faire un album en anglais mais avec quelques accents Emel. J'ai commencé cet album toute seule, je suis partie en résidence à Woodstock, dans une petite cabane, en plein dans la forêt, les cerfs n'étaient pas loin. Je suis allée à la recherche de l'idée dans plusieurs résidences.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les poètes m'ont inspirée. Je ne m'étais jamais mise à lire de la poésie en même temps qu'à écrire ; ces poètes ont été comme des talismans pour moi, c'est ce qui m'a permis d'aller vers ce côté lyrique et très imagé. Je suis très reconnaissante d'avoir ce grand pouvoir de chanter. C'est ce qui me fait vivre.

Programmation musicale

Emel Mathlouthi, Everywhere We Looked Was Burning, album 2019 (label Partisan Records)

Rescuer

Merrouh

This place

Actualité

Emel Mathlouthi, site

Emel Mathlouthi, page Facebook

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......