LE DIRECT
Henri Matisse, "Le cheval, l'écuyère et le clown" , Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 1947, Photo : © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP

Emma Lavigne : "La couleur est un sujet fondamental de l’Histoire de l’art et crucial dans l’émergence de la modernité"

26 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Emma Lavigne, commissaire d’une exposition qui met au cœur de son propos la couleur, sujet fondamental de l’Histoire de l’art.

Henri Matisse, "Le cheval, l'écuyère et le clown" , Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 1947, Photo : © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP
Henri Matisse, "Le cheval, l'écuyère et le clown" , Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 1947, Photo : © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP Crédits : © Succession H. Matisse

Mardi expo

avec : Emma Lavigne, commissaire de l’exposition L’aventure de la couleur, œuvres phares du Centre Pompidou, au Centre Pompidou Metz jusqu’au 22 juillet 2018.

L’exposition L’aventure de la couleur, œuvres phares du Centre Pompidon est une immersion sensorielle à travers un parcours qui propose comme thématique celle de la couleur et son évolution dans la modernité mais qui explore aussi toutes ses facettes, sa force spirituelle, émotive, et aussi sa capacité à abstraire des idées plus conceptuelles.

On connaît l’importance du détonateur qu’a été le fameux carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malevitch et nous avons souhaité explorer ce thème de la couleur sous la voile blanche de l’architecture de Shigeru Ban au Centre Pompidou-Metz à travers des œuvres majeures de la collection Centre Pompidou à Paris.

Ellsworth Kelly, Green Relief (Relief vert), Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, 2007 Huile sur toile, 2 panneaux joints 177,8 x 231,1 x 7 cm  Don de l’artiste en l’honneur d’Alfred Pacquement
Ellsworth Kelly, Green Relief (Relief vert), Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, 2007 Huile sur toile, 2 panneaux joints 177,8 x 231,1 x 7 cm Don de l’artiste en l’honneur d’Alfred Pacquement Crédits : © Ellsworth Kelly Foundation. Photo : Hulya Kolabas, courtesy E. Kelly Studio

Dans l’art contemporain et l’art conceptuel dans les années 60-70, la couleur a souvent été une forme de tabou, réservée à certaines démarches notamment des expressionnistes abstraits, mais les mouvements de l’art conceptuel et de l’art minimal ont tenté de cantonner la couleur à un champ formel et à évacuer sa dimension émotive. 

Claude Rutault, D’où je viens où j’en suis où je vais, Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 2015, © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP
Claude Rutault, D’où je viens où j’en suis où je vais, Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 2015, © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP Crédits : © Courtesy the artist & Perrotin

Quand Matisse commence à utiliser la couleur pure, que ce soit au moment du fauvisme, pour libérer la couleur, sortir des écoles, puis plus tard avec cette expérience des papiers découpés, on pressent qu’il est en train de réfléchir à une forme d’art qui va inspirer d’autres artistes. Le travail de Matisse est la porte d’entrée de notre exposition et l’on comprend combien son travail, par sa radicalité, par la dimension de jubilation qu’elle contient, va nourrir les démarches d’artistes comme Bridget Riley, Raymond Hains, les artistes du High Age…

Bridget Riley, Red with Red Triptych, Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 2010  © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP
Bridget Riley, Red with Red Triptych, Centre Pompidou Paris, Musée national d’art moderne, 2010 © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP Crédits : © Bridget Riley 2018. Droits réservés

Le néon est apparu dans les années 60, c’est la technique qui fait qu’on peut utiliser ce nouvel élément dans le champ de l’Histoire de l’art. Certains artistes comme Joseph Kosuth, un artiste plus conceptuel, sont intéressés dans la capacité de ce néon à brouiller les messages et notre vision montrant combien la question de la perception est complexe. Le néon vient dialoguer avec l’architecture de l’espace au sein duquel il habite, il vient se refléter sur les murs, il y a l’idée d’une couleur en expansion qui annonce l’art de l’installation.

Vues d'exposition

Martial Raysse, "Raysse Beach", 1962-2007 © Adagp, Paris 2018
Martial Raysse, "Raysse Beach", 1962-2007 © Adagp, Paris 2018 Crédits : © Centre Pompidou-Metz / Photo Jacqueline Trichard / 2018
Martial Raysse, America America, 1964 © Adagp, Paris 2018
Martial Raysse, America America, 1964 © Adagp, Paris 2018 Crédits : © Centre Pompidou-Metz / Photo Jacqueline Trichard / 2018

Musique diffusée durant l'entretien : Reprise d’Etienne Daho, Bleu comme toi, par Poulycroc.

Intervenants
  • Historienne de l'art, directrice du Palais de Tokyo, ancienne directrice du Centre Pompidou-Metz
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......