LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
« Ce dessin, c’est donner quelque chose au-delà du malheur que l’on connaît depuis la mort de Chaland. C’est une façon de dire "on est encore là". » / Aucun(e)

Floc’h : "En dessin comme dans la vie, le plaisir c’est d’enlever les choses, aller vers l'épure"

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le dessinateur Floc’h pour son exposition rétrospective à la Galerie des Tanneries, à Nérac, dans le Lot-et-Garonne : "L’essence de la ligne claire".

« Ce dessin, c’est donner quelque chose au-delà du malheur que l’on connaît depuis la mort de Chaland. C’est une façon de dire "on est encore là". » / Aucun(e)
« Ce dessin, c’est donner quelque chose au-delà du malheur que l’on connaît depuis la mort de Chaland. C’est une façon de dire "on est encore là". » / Aucun(e) Crédits : Floc'h - Galerie des Tanneries

Mardi-Expo

Tewfik Hakem s'entretient avec l'auteur-dessinateur Floc’h, mis à l'honneur à Nérac (Lot-et-Garonne) à la Galerie des Tanneries, dans une rétrospective inédite : L’essence de la ligne claire, jusqu’au 8 novembre 2020. Une importante exposition à l'occasion des Rencontres Chaland, l'évènement qu'organise tous les ans la ville de Nérac en hommage à l'illustrateur et auteur Yves Chaland. 

Avec le témoignage du scénariste François Rivière.

Cette expression de ligne éclaire m'énerve un tout petit peu. On essaie d'en faire un groupe artistique alors qu'il y avait très peu de points communs entre nous, excepté peut-être cette ligne. Mais cela me gêne parce que la ligne claire ne date pas de Hergé. On a l'impression qu'on nous la fait commencer à cette époque-là, mais on peut remonter beaucoup plus loin.

Self-defence
Self-defence Crédits : Floc'h

Mon trait est un trait qui enlève le plus possible. Je vais dans l’épure stylistique, parce que le lecteur n’a pas à faire l’effort d’aller vers vous. Il faut un petit peu l’attraper, surtout quand le contenu des histoires demande un peu plus d’effort intellectuel qu’une narration linéaire simple ou d’aventure. Cela sert de piège en quelque sorte.

Hitchcock
Hitchcock Crédits : Floc'h

Au début des années 1970, il y avait un esprit de contre-culture dans les arts qui faisait que l’innocence première des grands maître comme Hergé avait été presque tuée par un second souffle (…) Ce qui a changé la donne, c’est qu’il n’était pas question de faire de la bande dessinée de papa, il était question d’y faire rentrer tout l’esprit de liberté de l’époque.

François Rivière, scénariste de bandes-dessinées, raconte :

Il a  réussi quelque chose d'extraordinaire, c'est qu'il est parti de la ligne claire pour arriver à une espèce d'épure. Floc'h est un très bon portraitiste mais il a réalisé également des couvertures de magazines... Il a inventé quelque chose qui fait de lui un graphiste complet. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Programmation musicale

Noël Coward, A Room With a View (1928)

Intervenants
  • illustrateur, écrivain et auteur de BD
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......