LE DIRECT
Jacques Brel, sur le port de Marseille en 1970

Fred Hidalgo : "Jacques Brel était un aventurier au long cours qui a passé sa vie à accomplir tous les rêves de son enfance"

26 min
À retrouver dans l'émission

Fred Hidalgo retrace les dernières années de la vie de Jacques Brel dans un récit intitulé "Jacques Brel, Le voyage au bout de la vie", publié aux éditions l’Archipel.

Jacques Brel, sur le port de Marseille en 1970
Jacques Brel, sur le port de Marseille en 1970 Crédits : AFP

jeudi-musique (désormais) :

Entretien avec Fred Hidalgo, éditeur, fondateur du mensuel Paroles et Musiques, de la revue Chorus, et auteur d'un récit sur Jacques Brel, une enquête qu'il a menée et qui retrace les dernières années de la vie du chanteur, né en 1929, mort en 1978 : Jacques Brel, Le voyage au bout de la vie",  publié aux éditions l’Archipel.

On ne connaît pas Jacques Brel sous cet angle-là des dernières années de sa vie. C'était une quête personnelle de voir ce qu'il était devenu, loin des feux de la rampe, et je me suis dit : il faut la partager. On pourrait dire que ce livre, c'est le récit de Jacques Brel aventurier. C'est un aventurier au long cours qui a passé sa vie à accomplir tous les rêves de son enfance. Chanteur, comédien, il allait au bout de ses rêves. Et le rêve suivant, c'était de faire le tour du monde en bateau. Il était parti pour un tour du monde de cinq ans mais pendant ce temps, le cancer gagnait du terrain.

Il avait appris la navigation, il était imprudent mais avec des risques calculés, il était parti avec sa compagne Maddly et sa fille France. 

Il avait dit que sa première escale serait les Marquises. L'archipel le plus isolé au monde. Il fuyait la notoriété, il fuyait le monde, et avec les Marquises, il éprouva un vrai coup de cœur. Quand il décide de s'y installer, il tombe amoureux de ces îles, il délaisse le bateau, achète un avion, un bi-moteur. Il sera le premier aviateur à faire un vol de nuit entre Papeete et Les Marquises. 

Là-bas, on l'appelait "Jacbrel" en un seul mot. Il sauvait des vies, faisait venir des films qu'il projetait, a apporté beaucoup au niveau  santé, culture, infra-structures... Pour les Marquisiens, c'est leur grand homme - comme Mermoz ou Saint-Exupéry.

Toutes les chansons de cet album, il les a écrites sur place, certaines sur son bateau. C'était un disque complètement inspiré, il n'y a que des chefs-d'oeuvre. Il s'enregistrait sur mini-cassette pour se voir travailler, tout seul face à lui. Il avait une voix extraordinaire.

Jacques Brel est mort à l'âge de quarante-neuf ans. L'important dans une vie, disait-il, ce n'est pas la durée, c'est l'intensité.

Programmation musicale :

Jacques Brel, Les Marquises (album 1978)

La ville s'endormait (chanson publiée dans le dernier album de Jacques Brel (Les Marquises)

Lien Editions l'Archipel

Blog de Fred Hidalgo, Si ça vous chante

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......