LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gaëlle Obiégly

Gaëlle Obiégly : "L'hybridation de l'homme et de la machine c'est inéluctable"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la romancière Gaëlle Obiégly pour la parution de "Une chose sérieuse" aux éditions Verticales.

Gaëlle Obiégly
Gaëlle Obiégly Crédits : Francesca Mantovani - éditions Gallimard

Lundi-livre

Tewfik Hakem s'entretient avec Gaëlle Obiégly, à propos de son dernier roman, Une chose sérieuse, publié aux Editions Verticales, ou l'histoire d'un écrivain recueilli dans une communauté "survivaliste", et engagé par sa richissime mécène dont il devient le scribe sinon le cobaye.

Le narrateur est engagé par cette femme qu'on appelle Chambray, qu'on dit la plus riche du monde, et  il est chargé d'écrire ses mémoires - il est "ghost writer" . Il prétend avoir une puce dans le cerveau, en tous cas, tout au long de sa confession il informe un hypothétique interlocuteur qu'on lui a implanté une puce informatique dans le cerveau et cela fait de lui un homme obéissant aux désirs de Chambray. Il est augmenté, il est modifié par un implant informatique, mais on peut se demander aussi s'il ne s'agit pas d'un délire paranoïaque.

C' est dans un futur proche. La science-fiction c'est l'arrière-plan, alors que le roman dans sa facture est plutôt naturaliste, avec un ton réaliste, c'est la parole de quelqu'un avec tout ce que cela peut avoir de lacunaire et d'excessif. 

Le transhumanisme m'a intéressée à un moment d'une manière anecdotique, mais ce n'est pas un roman qui aborde cette question-là ou alors, en biais. Il y a très peu de connaissance scientifique, c'est un roman qui repose uniquement sur l'imaginaire.

C'est l'hybridation de l'homme et  la machine, j'ai l'impression de manière intuitive qu'on va y arriver très vite et qu'on y est plus ou moins habitué, on y consent. Je crois que c'est inéluctable mais en même temps, je pense que l'homme n'est pas réductible à cette hybridation.

A un moment, je me suis rendu compte que ce qui occupait nombre de mes discussions avec mes amis c'était la révolution, et qu'à un moment ça avait été remplacé par le thème de la catastrophe, et des utopies qu'elle promet, aussi. Je n'attends pas la catastrophe, mais ce que je trouve intéressant c'est d'imaginer un personnage qui profite de cette perspective-là pour refonder le monde, si c'est possible.

Extrait. « Ce livre est comme un chien que j’ai rencontré une fois. Il y a des  frissons, dedans c’est labyrinthique apparemment et infini comme dans un  chien. Il y a des races chez ces animaux qui, de chiens de combat,  évoluent vers chiens de compagnie. C’est un peu mon parcours. Mon livre  ruminé, il a tout d’un cerveau. C’est une chose sérieuse et en même  temps pas du tout. »

Gaëlle Obiégly, Une chose sérieuse, éditions Verticales (feuilleter les premières pages).  

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......