LE DIRECT
Boîte en fer ayant appartenu à Gisèle Freund, contenant des clés, cadenas et porte-clés, [s. d.]

Gérard Wajcman : "Nous n’interprétons pas les oeuvres, ce sont elles qui nous interprètent"

21 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Gérard Wajcman, écrivain, psychanalyste et commissaire d'une exposition qui questionne le verbe "habiter" et la notion d'intimité.

Boîte en fer ayant appartenu à Gisèle Freund, contenant des clés, cadenas et porte-clés, [s. d.]
Boîte en fer ayant appartenu à Gisèle Freund, contenant des clés, cadenas et porte-clés, [s. d.] Crédits : Fonds Gisèle Freund / IMEC / Fonds MCC

Mardi exposition dans le Réveil culturel, avec :

Gérard Wajcman, écrivain, psychanalyste et commissaire de l’exposition Intérieur, à l’IMEC Institut Mémoires de l’édition contemporain, jusqu’au 22 octobre à l’abbaye d’Ardenne près de Caen.

Aller voir une exposition sur l’intimité ou l’intérieur, c'est risquer d’être vu soi-même.

Présentation de l'exposition
Intérieur expose quelques emplois possibles, du verbe «habiter» à travers une vingtaine d’œuvres extraites des collections «Film» et «Nouveaux Médias» du Centre Pompidou, rarement montrées, et des pièces inédites de la collection de l’IMEC. Intérieur : sortir, se cacher, explorer, esquiver, se soumettre, fuir, se souvenir, disparaître… Les œuvres de Chantal Akerman, Samuel Beckett, Christian Boltanski, Mona Hatoum, Paul McCarthy, Bruce Nauman… croisent Emmanuel Bove, Roland Dubillard, Marguerite Duras, Hervé Guibert, parmi d’autres, autour de quelques petits carnets cornés, de précieux journaux intimes, des lettres, des photographies oubliées, quelques minuscules objets — un recueil intime d’émotions et de savoirs. « Je te connais à l’intérieur et sous la peau », disait Rousseau en exergue des Confessions. Intérieur, entre œuvres et archives, entre papier et film, entre objets et vidéos, expose autant de manières d’habiter subjectivement, c’est-à-dire poétiquement le monde.

Antoine Vitez. Carnets de notes, années 1960-1970
Antoine Vitez. Carnets de notes, années 1960-1970 Crédits : Fonds Antoine Vitez/IMEC

Les boîtes d’archives sont des grandes piscines dans lesquelles on va plonger pour essayer de découvrir un point d’intimité d’un auteur.

Absalon, Proposition d’habitation, 1990 Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle, Paris
Absalon, Proposition d’habitation, 1990 Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle, Paris Crédits : © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP © Estate Absalon

Je n'ai pas conçu une exposition, je suis parti des oeuvres elles-mêmes, ce sont les objets qui m'ont sollicité.

Bibliographie

IntérieurGérard Wajcmanéditions de l’IMEC, collection « Le Lieu de l’Archive », 2017

Intervenants
  • écrivain, psychanalyste, dirige le Centre d’Etude d’Histoire et de Théorie du Regard
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......