LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'impossible innocence, Histoire de l'affaire Seznec

Guillaume Seznec coupable, forcément coupable, d'après l'historien Michel Pierre

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l’historien, Michel Pierre, pour la parution de son essai "L’impossible innocence, histoire de l’affaire Seznec"

L'impossible innocence, Histoire de l'affaire Seznec
L'impossible innocence, Histoire de l'affaire Seznec Crédits : Michel Pierre @ Editions Tallandier

Lundi-livre

Tewfik Hakem s'entretient avec l’historien, Michel Pierre, à l'occasion de la parution de son essai L’impossible innocence, histoire de l’affaire Seznec, aux éditions Tallandier.

Affiche de meeting
Affiche de meeting Crédits : Collection Michel Pierre (DR)

Depuis près d’un siècle, l’affaire Seznec est devenue le roman-feuilleton le plus long de l’histoire judiciaire française. L'auteur reprend le dossier accablant ayant mené à la condamnation de Guillaume Seznec, depuis ce fameux 25 mai 1923. Pierre Quéméneur, négociant en bois et conseiller général du Finistère, et son ami Guillaume Seznec, possesseur d’une scierie à Morlaix, font un voyage vers Paris pour y négocier une Cadillac provenant des stocks laissés par l’US Army après 1918. Trois jours plus tard, Seznec rentre seul en Bretagne, et nul ne revit jamais son compagnon de voyage. L’enquête sur cette disparition le fait passer de témoin à suspect puis de suspect à accusé. À l’automne 1924, la Cour d’Assises de Quimper le condamne aux travaux forcés à perpétuité. Un ensemble de présomptions avérées et concordantes le désigne coupable d’avoir tué Pierre Quéméneur. Personne ne peut imaginer que va bientôt débuter la chronique séculaire d’une folie médiatique tendant à persuader l’opinion publique de l’innocence du condamné.

En reprenant toute l'affaire Seznec, on ne peut douter de la culpabilité de Guillaume Seznec. Tout commence un 25 mai 1923. Deux amis de jeunesse partent en voiture au volant d'une Cadillac qu'ils comptent revendre. Seznec revient seul, plus aucune trace de l'ami. Effectivement, au départ, il revient seul et sans pour autant s'inquiéter de son compagnon. Au cours de l'enquête, on s'aperçoit qu'il s'est rendu deux fois au Havre. La première, pour envoyer un télégramme à la famille Quéméneur pour l'informer que tout va bien, la seconde pour acheter une machine à écrire, laquelle l'aidera à rédiger de fausses promesse de ventes. 

On a affaire à un homme d'affaires, retors, procédurier, par ailleurs bon père de famille, mais qui n'a pas une bonne réputation dans Morlaix où il possède une scierie. 

"Comment se fait-il qu'un siècle après l'affaire Seznec, on continue d'en parler ? Le fait divers passionne."

On a Guillaume Seznec, sa femme, son fils, son petit-fils, voilà pour le fil rouge. Cela se passe en Bretagne, ça intéresse Paris. On va construire peu à peu l'innocence d'un coupable. C'est moins grave que de considérer la culpabilité d'un innocent. Quand il est condamné en 1924, il part pour les travaux forcés en Guyane. Rien ni personne ne laisse supposer qu'il y ait pu avoir la moindre erreur judiciaire.

C'est alors qu'un ancien juge va s'en mêler, reprendre l'affaire, et avoir une ampleur de persuasion telle qu'il va convaincre une institutrice, représentante de la Ligue des Droits de l'Homme, ainsi qu'un hebdomadaire fasciste. A eux trois, ils vont former une campagne de presse, écrire aux douze jurés pour les convoquer instamment. Ces jurés seront tellement impressionnés par l'autorité démontrée qu'à partir de là, la légende autour de la culpabilité de Seznec commence à vaciller. On demande sa grâce. Après tout, il a déjà payé de sa personne par quelques années d'enfermement.

L'affaire Seznec
L'affaire Seznec Crédits : Collection Michel Pierre (DR)
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......