LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
H.P. Lovecraft (1890-1937), juin 1934

De bonnes nouvelles de l'horrible et fantastique H.P Lovecraft

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec Howard Phillips Lovecraft, maître reconnu du fantastique mais surtout, un écrivain à part entière

H.P. Lovecraft (1890-1937), juin 1934
H.P. Lovecraft (1890-1937), juin 1934 Crédits : WIKIPEDIA

Tewfik Hakem s'entretient avec Bernardo Toro, directeur de la revue et des Editions Rue Saint Ambroise, à propos de la parution des Meilleures nouvelles de H.P. Lovecraft (collection " Meilleures nouvelles de " ). Huit des meilleures nouvelles du maître de la littérature fantastique, Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), entièrement retraduites par Isabelle Barat, Nathalie Barrié et Anaïs Courdouan, avec une Postface de Bernardo Toro. Sortie, parallèlement, en audio-book aux éditions Gallimard de l’essai de Michel Houellebecq, Lovecraft contre la vie, contre le monde.

Lovecraft était avant tout un écrivain, on a beaucoup insisté, et Houellebecq le premier, sur la dimension imaginaire de Lovecraft - il serait l'inventeur, le créateur d'un monde - au détriment de l'écrivain et de sa dimension littéraire dont Houellebecq parle peu. La France a joué un grand rôle dans la reconnaissance de Lovecraft, mais il est resté un écrivain de genre, un écrivain de science fiction, de l'horreur. Il n'a pas été reconnu comme l'a été par exemple Edgar Poe, comme un écrivain à part entière. 

Le monde de Lovecraft, c'est l'écriture. Il a été relativement mal traduit. Il était considéré comme un écrivain mineur, un styliste assez brusque, alors les traducteurs ont eu tendance à corriger, gommant ce qui leur paraissait en trop, ont fait un travail de nettoyage, de lissage de sa prose. Nous avons ici essayé de restituer le vrai Lovecraft, surchargé, baroque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

" Le monstre véritable chez Lovecraft, c'est l'écriture "

Son univers entre fantastique et science-fiction a pris le dessus sur son écriture, et par conséquent, c'est un contre-sens. Le langage, le style de Lovecraft n'est pas là pour montrer le monstre mais agit comme un système immunitaire qui, face à cette frayeur, face à cet irreprésentable-là, en somme, qu'est le monstre, secrète des anticorps qui font des phrases, pour essayer de conjurer l'horreur. C'est cette dimension-là de l'écriture qui a été un peu gommée. 

" La couleur née de l'espace " - auparavant traduite comme " La couleur tombée du ciel " était la nouvelle que Lovecraft aimait le plus. Il reprochait beaucoup à la science-fiction de son époque une dimension trop anthropomorphique dans toutes les représentations du monstrueux, alors que lui ce qui l'intéressait c'était de montrer une étrangeté radicale, une altérité absolue face à l'homme. Alors, il a cette idée absolument géniale d'imaginer une créature qui n'a pas de forme, qui les prend toutes, qui est une couleur. 

" Lovecraft est vraiment aux antipodes de toute vision anthropomorphique du monstre, du monstrueux, du mal "

Je pense que malheureusement il n'a pas pu poursuivre sur cette voie, parce qu'il aurait perdu tous ses lecteurs, mais sa volonté, le sens qu'il donne à sa quête du fantastique allait dans le sens d'un échec, d'un divorce total d'avec toute vison anthropomorphique du mal.

* Les Meilleures nouvelles de H.P. Lovecraft, éd. Rue Saint-Ambroise (collection " Meilleures nouvelles de "). Préface d'Isabelle Barat. Notices d'Anaïs Courdouan et Bernardo Toro.

L'auteur de Bande dessinée, Riad Sattouf, à propos de " L'Arabe du futur - tome 5 " 

Adolescent, j’ai découvert des bandes-dessinées pour adultes de science-fiction comme Druillet, Moebius, Bilal, que j’aimais beaucoup. C’est aussi le moment où j’ai découvert Howard Phillips Lovecraft qui compte beaucoup pour moi. Je me  sentais proche de cet homme qui a marqué la culture populaire sans avoir connu de son vivant le moindre début de succès (Riad Sattouf, invité du Réveil Culturel, le 6/11/2020).

Intervenants
  • Directeur de la revue et des éditions Rue Saint-Ambroise
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......