LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le réalisateur italien Dario Argento (78 ans), 4 octobre 2018, à l'Institut Lumière, Lyon

Dario Argento, le chaînon manquant entre Sergio Leone et Antonioni

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur Jean-Baptiste Thoret pour la sortie en DVD de Dario Argento,"Soupirs dans un corridor lointain"

Le réalisateur italien Dario Argento (78 ans), 4 octobre 2018, à l'Institut Lumière, Lyon
Le réalisateur italien Dario Argento (78 ans), 4 octobre 2018, à l'Institut Lumière, Lyon Crédits : JEFF PACHOUD / AFP - AFP

Mercredi-Ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec le réalisateur, critique de cinéma, Jean-Baptiste Thoret pour la sortie en DVD de Dario Argento, Soupirs dans un corridor lointain (Tamasa, distribution).

Vingt ans séparent les deux parties de ce film-portrait consacré au réalisateur italien. Tourné à Turin, puis à Rome entre 2000 et 2019, évocation d'un cinéaste marquant de ces quarante dernières années ; obsessions, travail, souvenirs, hantises…

Dario Argento naît à Rome (1940), il entre dans la vie professionnelle  comme critique. Son père est producteur et distributeur de films, sa mère - brésilienne - est photographe de mode sur les plateaux. Il baigne très tôt dans l'univers du cinéma. 

Il est à la fois, très réfléchi, sophistiqué, érudit, avec une vraie culture de l'art et du cinéma, et un côté très émotionnel, très jeté sur l'écran.

"Vous mettez dans un shaker Sergio Leone et Antonioni et vous avez Dario Argento"

Argento, c'est un cinéma à la fois totalement instinctif et totalement théorique. C'est un réalisateur qui a su créer des images de cinéma. Au cinéma, il y a de bons et de mauvais films. Argento a mis du temps à être reconnu, il lui a fallu des années. 1999 ? Presque trente ans, après son premier film.

Il a œuvré à l'intérieur du genre, pas souvent considéré par la critique. Quand on prend Giallo, qui date de 2009, un mélange d'enquête, de meurtre à l'arme blanche - son signe distinctif-  c'est un rien d'érotisme et de baroque à l'italienne.

Il était une fois dans l'Ouest est le quatrième western de Sergio Leone, il est un peu las du genre, il voudrait du sang neuf, il cherche parmi les jeunes scénaristes, il convoque Bertolucci et Argento. Les vieux routards feront le scénario mais l'histoire, il la confie aux deux jeunes.

"Dans un film d'Argento, une cuillère, une luciole, un humain, un coin de table ont droit au même point de vue"

Très souvent, dans ses films, le scénario se met en veille, pour avoir un immense moment de cinéma.

Interview avec. Jean Baptiste Thoret #2, Dario Argento : Soupirs dans un Corridor lointain

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Programmation musicale

Extrait Il était une fois dans l'Ouest, Sergio Leone, 1968

La voix de Dario Argento, extrait du film de Jean Baptiste Thoret, Dario Argento, Soupirs dans un Corridor lointain

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......