LE DIRECT
Jean-Louis Murat, invité du Réveil Culturel,  10 mars 2020

Jean-Louis Murat : "La façon qu'on a de se débrouiller avec le sentiment amoureux, je chante ça. Avec l'aide de la poésie"

21 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le chanteur Jean-Louis Murat pour la sortie de son vingtième album, " Baby love "

Jean-Louis Murat, invité du Réveil Culturel,  10 mars 2020
Jean-Louis Murat, invité du Réveil Culturel, 10 mars 2020 Crédits : Corinne Amar - Radio France

Jeudi-Musique

Tewfik Hakem s'entretient avec l'auteur compositeur interprète, Jean-Louis Murat, pour Baby love (Pias Le label). [Rediffusion mars 2020]

J'ai la voix d'un timide. La voix est notre miroir encore plus que le regard, certainement plus. Si je vous écoute, je sais beaucoup plus de choses de vous que si je vous regarde.

" Je chante avec une douceur triste " - ai-je dit ça ? [cf. interview, Les Inrockuptibles, 2020] - Non. Est-ce que je peux le retirer ? Ce qui m'est très mystérieux, c'est de quelle façon l'amour naît, comment il meurt. Comment il renaît. Je me suis attaché avec obstination à reproduire le schéma de mes parents. J'ai toujours été amoureux - et j'ai toujours été malheureux mais j'ai été amoureux. Fixé, tel un petit animal sur un rocher.

Je me sens toujours aussi nigaud qu'à l'âge de mes quinze ans. La façon qu'on a de se débrouiller avec le sentiment amoureux, je chante ça. Avec l'aide de la poésie, de ma guitare. Je suis un sentimental.

Comment naît une chanson ? Je passe par une case de perte de contrôle, je pratique beaucoup l'écriture automatique, je suis graphomane. J'alterne piano et guitare. Sur une chanson, je ne fais pas beaucoup d'essais parce que j'écris beaucoup de chansons mais ce qui me retient, c'est l'envie ou la nécessité d'en faire quelque chose, une sorte de champ de consolation. 

Mon grand œuvre, c'est ma bibliothèque, donc je passe mon temps avec mes bouquins. Adolescent, j'ai fait plein de concours de poésie, j'envoyais mes poèmes partout. Pour moi, la chanson est une sous passion, ma passion c'est la littérature et les livres. J'aime la poésie et l'expression poétique, au-delà des poètes eux-mêmes.

La nostalgie ? Oui. C'est un nerf. On peut s'y perdre, même si on peut se retrouver.

Programmation musicale

Jean-Louis Murat, Baby love 

Rester dans le monde

Ça, c'est fait

Tony Joe

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......