LE DIRECT
Jérémie Dres. Autoportrait 2018

Jérémie Dres sur les traces de sa mémoire juive égyptienne

26 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec l'auteur, illustrateur Jérémie Dres, pour " Si je t'oublie Alexandrie " (éditions Steinkis), à l'occasion de la journée France-Culture consacrée à l'appropriation culturelle.

Jérémie Dres. Autoportrait 2018
Jérémie Dres. Autoportrait 2018 Crédits : Jérémie Dres

Vendredi-BD

avec Jérémie Dres, auteur de deux précédents romans graphiques, Nous n'irons pas voir Auschwitz (éd. Cambourakis, 2011) et Dispersés dans Babylone (éd. Gallimard, 2014) qui fait paraître " Si je t'oublie Alexandrie ", aux éditions Steinkis. 

Si je t'oublie Alexandrie, éditions Steinkis
Si je t'oublie Alexandrie, éditions Steinkis Crédits : Jérémie Dres

Mes grands-parents, côté maternel, venaient d'Egypte, mais ils ne voulaient pas parler de leur jeunesse, de leur enfance là-bas. Du côté paternel, ma grand-mère me racontait toutes ses histoires de Varsovie des années 30, et de l'autre côté, c'était silence radio. Quand ma grand-mère est décédée, je suis retourné dans cet appartement de mes grands-parents et j'ai retrouvé une vieille mallette avec un album photos de leur jeunesse d'avant, et de vieux papiers d'identité. 

J'ai questionné mon grand-père le plus possible, mais ses propos étaient entrecoupés de " Ah, c'est des vieilleries, pourquoi tu t'intéresses à ces chose-là..."  Alors, je me suis rendu en Egypte avec ma mère. Elle aussi avait envie de voir ce pays qu'elle ne connaissait pas, ses parents ne lui ayant rien transmis à elle, non plus.

Si je t'oublie Alexandrie
Si je t'oublie Alexandrie Crédits : Jérémie Dres

Mon grand-père lisait assez peu. C'est en allant sur place, à Alexandrie, que j'ai le mieux compris comment ces gens vivaient. L'histoire de mes grands-parents est emplie de mystères, à l'image de celle des Juifs d'Egypte - un pays, une langue, une religion, au sein desquels ceux qui ne correspondaient pas aux critères étaient chassés. En 1948, mes grands-parents ont été expulsés, il y a des zones d'ombre, et les raisons de ces expulsions ont été multiples.

Aller à Alexandrie a apporté un peu de couleur à mes albums de famille.

Programmation musicale :

Leyla Mourad, El Donia Gheniwa

Lien éditions Steinkis

Journée France-Culture :  " Restitution, appropriation : à qui appartient la culture ? "

Pour Le Réveil Culturel, inédit 2018.
Pour Le Réveil Culturel, inédit 2018. Crédits : Jérémie Dres

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......