LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Cap Ferret, surfing, juin 2020

Joël de Rosnay, le vieux surfeur et la mer

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l’ancien champion de surf, Joël de Rosnay, à l’occasion de son "Petit éloge du surf", publié aux éditions François Bourin

Le Cap Ferret, surfing, juin 2020
Le Cap Ferret, surfing, juin 2020 Crédits : Olivier Morin - AFP

Lundi-Livre

Tewfik Hakem s'entretient avec Joël de Rosnay, le pionnier du surf en France qui continue à pratiquer sa passion sur les côtes basques à l'âge de 83 ans, à propos de son Petit éloge du surf, paru aux éditions François Bourin. Une plongée sportive, physique, philosophique au cœur de cet esprit de la glisse.

Ce n’est qu’à la fin des années 1950 que ces longues planches ont débarqué sur la côte basque. Joël de Rosnay, alors étudiant, est l’un des pionniers de cette pratique en France. Avec son groupe de copains surnommés les "Tontons surfeurs", il va la populariser et en faire un sport de légende ( Introduction au "Petit éloge du surf").

Joël de Rosnay donnant une leçon de surf à Catherine Deneuve, 1960
Joël de Rosnay donnant une leçon de surf à Catherine Deneuve, 1960 Crédits : Joël de Rosnay DR

Jeune, je faisais du surf à plat ventre et puis, j'avais vu un film qui se passait à Hawaï. Avec mes copains, on a créé des clubs dont le premier à Biarritz, le Waikiki surf club. J'ai été prof de surf, je l'enseignais à tous mes amis. J'ai fait les championnats du monde mais je n'ai jamais gagné d'argent. J'étais scientifique, je gagnais ma vie comme consultant pour des entreprises scientifiques. 

"La pratique du surf est une véritable philosophie de vie qui demande à la fois de l'adaptation, de l'anticipation et de la résilience - si des problèmes adviennent, il y a une manière de les surmonter"

J'ai toujours aimé les sports extrêmes, j'ai fait des compétitions de ski pendant longtemps. L'adrénaline et l'endorphine marchent ensemble : l'adrénaline pour le danger, l'endorphine pour le plaisir. 

Pour nous surfeurs, il ne s'agit pas de dompter la vague, mais d'être complémentaire, il n'y a pas de domination. On utilise ensemble la force et le plaisir qu'elle nous donne. La glisse, c’est une question de position, de souplesse des chevilles, des hanches et des bras, mais aussi de volonté. 

Joël de Rosnay, Petit éloge du surf
Joël de Rosnay, Petit éloge du surf Crédits : Joël de Rosnay. DR

Programmation musicale

Dick Dayle, _You are my sunshine_, 1963

Petit éloge du surf
Petit éloge du surf Crédits : Joël de Rosnay

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......