LE DIRECT
Joost Swarte, "The Master Tape Recorder" - 2013 encre - 30 x 19 cm

Joost Swarte : "Le travail du dessinateur doit rester une aventure "

27 min
À retrouver dans l'émission

Déambulation aux côtés du dessinateur de BD et illustrateur Joost Swarte à la galerie Martel qui présente ses dessins issus du magazine le New Yorker.

Joost Swarte, "The Master Tape Recorder" - 2013 encre - 30 x 19 cm
Joost Swarte, "The Master Tape Recorder" - 2013 encre - 30 x 19 cm Crédits : © Joost Swarte / Galerie Martel

Mardi exposition :

avec Joost Swarte, auteur de BD, pour l’exposition Joost Swarte, New Yorkers à la galerie Martel à Paris jusqu’au 17 mars 2018 ainsi que pour la sortie de l’album New York Book aux éditions Dargaud.

Même si vous ne lisez pas le New Yorker, vous avez déjà entendu parler de ce journal de référence. Les unes de cet hebdomadaire sont depuis toujours confiées aux plus grands dessinateurs et illustrateurs du monde, c’est vous dire combien c’est gratifiant pour un artiste d’être appelé par ce magazine qui pratique une sélection sévère des croquis qui lui sont soumis, le taux de refus d’après son rédacteur en chef avoisine les 90%. Et parmi les grands dessinateurs qui signent les unes du New Yorker il y a notamment Sempé qui un jour a bien résumé l’affaire : « Le New Yorker c’est la consécration ! »
Joost Swarte fait partie du club privilégié des dessinateurs choisis par François Mouly, la femme d’Art Spiegelman qui  s’occupe spécialement de la une du New Yorker depuis quelques années.
Cette année, il a choisi d’exposer ses dessins publiés par le New Yorker à la galerie Martel à Paris.

Joost Swarte, "RRRRRRR Seasons Holidays" - 1989 encre - 27 x 20 cm
Joost Swarte, "RRRRRRR Seasons Holidays" - 1989 encre - 27 x 20 cm Crédits : © Joost Swarte / Galerie Martel

J’ai mon style de dessin, la ligne claire, et pour le New Yorker et son public, je donne une information à travers mon dessin et je veux être clair pour le lecteur, pour qu'il puisse facilement lire le dessin, mais je laisse toujours de l'ouverture pour l’interprétation...

Joost Swarte, "La Cité Modulaire" - 2004 encre - 31 x 31 cm
Joost Swarte, "La Cité Modulaire" - 2004 encre - 31 x 31 cm Crédits : © Joost Swarte / Galerie Martel

On reconnaît très facilement mes œuvres mais pour moi le plus impotant c’est de chercher dans les limites, de m’exprimer le mieux et dans toutes les directions. Il y a la peinture traditionnelle proche de la nature, proche de la réalité et de l’autre côté, l’alphabet assez abstrait... et entre ça il y a moi.

Joost Swarte à la galerie Martel
Joost Swarte à la galerie Martel Crédits : Tewfik Hakem - Radio France

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......