LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Même si c'est la nuit (détail), éd. Otium

Kamel Khélif : "J'avais envie de faire un livre un peu comme une lettre qu'on envoie à des amis"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l'auteur de bande-dessinée illustrateur, Kamel Khélif, pour la parution de son album "Même si c'est la nuit"

Même si c'est la nuit (détail), éd. Otium
Même si c'est la nuit (détail), éd. Otium Crédits : Kamel Khélif

Tewfik Hakem s'entretient avec l'auteur de bande-dessinée, Kamel Khélif, à l'occasion de la parution de son nouvel album, Même si c'est la nuit, aux éditions Otium : 98 planches, textes et dessins de Kamel Khélif. Un homme traverse de nuit sa ville - déambulation dans les rues d'une ville jamais nommée et pourtant, reconnaissable - Marseille.

Même si c'est la nuit, éd. Otium
Même si c'est la nuit, éd. Otium Crédits : Kamel Khélif

Étrange expérience que la réalisation de ce livre. Il me renvoie à mon premier album "Homicide", publié en 1995, où on avait ces similitudes : un homme quitte son appartement et traverse la nuit. On retrouve les rues de Marseille où cet homme déambule et à la fin revient à son domicile. 

Cet homme est un artiste qui, ne pouvant plus dessiner, va quitter son appartement et rencontrer diverses situations, divers personnages

Il est poursuivi par ses propres souvenirs - des éléments autobiographiques qui me servent un peu de leviers auxquels je greffe des choses que j'invente. 

J'avais envie de faire un livre, un peu comme une lettre qu'on envoie à des amis. Mon personnage n'a pas de nom, la ville non plus n'est pas nommée, juste montrée, peut-être, à cause du manque de distance avec cette ville qui fait si complètement partie de lui qu'il ne peut la nommer. Et puis, de toutes façons, on est toujours nommé par les autres...

Il y a déambulation d'un bout à l'autre de la nuit. Ça se passe l'hiver, parce que l'hiver est propice à l'intériorité.

Je voulais raconter une histoire poétique où la réalité et le rêve se mêlent, se mélangent, se rencontrent et ne forment plus qu'une réalité mais autre.

La première phrase de cette histoire dit "C'est ça de dessiner après une journée à séparer les ombres et les lumières". Pour moi, c'est peut-être même la définition de la peinture : séparer les ombres et les lumières. C'est ce que j'ai fait, tout au long de ce travail plastique.

Même si c'est la nuit
Même si c'est la nuit Crédits : Kamel Khélif

Programmation musicale

Charlie O, Angevin (2017)

Actualité

Quelques rencontres à venir à l'occasion de la parution de Même si c'est la nuit, de Kamel Khélif, dates précises et lieux à voir sur la page Facebook des éditions Otium

Le 29 mai dans le cadre du Festival Oh les Beaux Jours ! à Marseille, Kamel Khélif interviendra avec le réalisateur Méhdi Charef.  Plus d'infos sur le site du festival Oh les beaux jours !
et sa page FB: https://www.facebook.com/festivalohlesbeauxjours/
 

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......