LE DIRECT
Installation de "Un balcon en forêt" de Marie Bonnin

La figure de l’arbre comme rémanence d’un monde en passe de disparaître

27 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la commissaire Cécile Debray et l’artiste Marie Bonnin dans le cadre du Festival Viva Villa! 2019, à la Collection Lambert, Avignon

Installation de "Un balcon en forêt" de Marie Bonnin
Installation de "Un balcon en forêt" de Marie Bonnin Crédits : Marie Bonnin, Viva Villa! 2019

Mardi-expo

Tewfik Hakem s'entretient avec la commissaire Cécile Debray et l’artiste dessinatrice et graveuse, Marie Bonnin à l'occasion du Festival Viva Villa! 2019, festival des résidences d’artistes - la Casa de Velázquez (Madrid), la Villa Kujoyama (Kyoto) et la Villa Médicis (Rome) - accueilli cette année par la Collection Lambert à Avignon, jusqu'au 10 novembre. Hiver 2018 : les pins parasols centenaires de la Villa Médicis sont abattus lors d'une tornade d’une rare violence. De ce choc, les artistes résidents ont décidé d’explorer la thématique de la fin des forêts. Écrivains, plasticiens, photographes, metteurs en scène, historiens de l’art croisent leurs regards et affinent leur analyse sur la question. 

Cécile Debray

La fin des forêts est un thème qui me semblait pouvoir les rassembler tous : en général, ce festival qui présente les travaux issus de ces résidences souvent fermées, et montrés là, au public, a consisté d'abord en un tour des ateliers. A la suite de cette première prise de contact avec les artistes dans les trois lieux, on a élaboré une thématique générale qui permettait d'élaborer un parcours d'exposition.

Le thème est apparu de manière évidente, parce que la plupart des artistes sont  inquiets de l'avenir climatique de notre monde, de notre société, et par ailleurs, les questions du rapport au paysage, à la nature, de notre rapport à notre passé, à notre culture, mais aussi à notre terre, permettaient de relier l'ensemble de ces artistes. Celle qui l'exprime sans doute le plus à travers son travail réalisé à partir du livre de Julien Gracq, Un balcon en forêt et qui peut en parler, est Marie Bonnin.

La fin des forêts -
La fin des forêts - Crédits : Festival Viva Villa! Edition 2019

J'ai déterminé cinq grandes thématiques qui permettent d'ordonner ces travaux éclectiques. On entre dans l'exposition avec une oeuvre d'Ange Leccia, Les pins de la Villa Médicis, qui nous propose sa vision des pins qu'il avait filmés à la Villa Medicis en 1982, lorsqu'il était pensionnaire, et qui ont été abattus cette année par la tempête - une vision à la fois, mélancolique, très poétique, teintée d'une forme de lyrisme ascensionnel. 

Marie Bonnin 

J'ai fait des études littéraires avant de faire des études artistiques, et malgré moi dans chaque projet que je fais, il y a toujours la littérature, le texte, qui s'immiscent. J'ai aussi fait des études en image imprimée où j'ai appris des techniques d'impression manuelle comme la sérigraphie, la gravure mais aussi l'impression numérique. Finalement, ça a toujours forcément un lien avec le texte imprimé, l'objet imprimé, le livre sous toutes ses formes. 

Pour ma résidence à la Casa de Velazquez, je suis vraiment arrivée avec ce livre sous le bras, Un balcon en forêt, de Julien Gracq, que j'ai découvert à un moment où je m'intéressais à la représentation du paysage et de la nature, et parallèlement à cela, à l’œuvre de Gracq. Dans ce vocabulaire géographique, dans cette écriture ciselée, j'ai vu un rapport avec la gravure.

Marie Bonnin, "Un balcon en forêt"
Marie Bonnin, "Un balcon en forêt" Crédits : Marie Bonnin - Viva Villa! 2019

"Je suis partie de fragments du livre de Julien Gracq, et de ces fragments est née une série de gravures"

J'ai imprimé ces gravures sur du papier Japon, du papier très transparent, du papier de soie, du papier calque, j'ai ainsi créé une liasse d'images. Je me suis retrouvée avec une forêt de fragments que j'ai glissés entre des plaques de plexi, et j'ai créé des sortes d'étagères avec des bouts de texte qui apparaissent. L’œil du spectateur est ainsi amené à se promener, à faire l'expérience de la lecture de ces fragments, l'expérience de la lecture en général, du livre de Gracq.

Archive

Julien Gracq au micro de Jean Daive, en 1977. Archive INA

Programmation musicale

Barbara, Le petit bois de Saint-Amant

Salle Marie Bonnin   Yann Lacroix
Salle Marie Bonnin Yann Lacroix Crédits : Viva Villa ! 2019

Actualité

Marie Bonnin

Viva Villa ! 

A ne pas manquer 

Le peintre,Thomas Lévy-Lasne, dans Par les temps qui courent,  jeudi 31 octobre, pour son exposition à la Villa Médicis dans le cadre de Villa Villa, La fin des forêts

Chroniques

6H30
9 min

Journal de 6h30

JOURNAL DE 6H30 du mardi 29 octobre 2019
Intervenants
  • Conservatrice générale du patrimoine, directrice du musée de l’Orangerie depuis juin 2017, commissaire de l'exposition Viva Villa! 2019
  • Dessinatrice, graveuse, artiste à la Casa de Velazquez
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......