LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joan Miro, peinture, 8 mars 1933. Philadelphia Museum of Art, A.E Gallatin, Coll. 1952

Cécile Debray : "La Préhistoire a souvent été un moteur de pensée pour l'ensemble des artistes du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec Cécile Debray et Rémi Labrusse, co-commissaires de l'exposition "Préhistoire, une énigme moderne", au Centre Pompidou, à Paris.

Joan Miro, peinture, 8 mars 1933. Philadelphia Museum of Art, A.E Gallatin, Coll. 1952
Joan Miro, peinture, 8 mars 1933. Philadelphia Museum of Art, A.E Gallatin, Coll. 1952 Crédits : © Succession Miro/Adagp Paris 2019

Mardi-expo

Tewfik Hakem s'entretient avec Cécile Debray et Rémi Labrusse, co-commissaires de l’exposition Préhistoire, une énigme moderne, au Centre Pompidou, à Paris, du 8 mai au 16 septembre 2019.  

[Rémi Labrusse] C'est une exposition sur notre rapport au temps. Une des définitions de la modernité, c'est d'avoir transformé radicalement notre manière de vivre le passé et de le vivre sur un mode qui n'est pas uniquement historique, en comptant les siècles et les millénaires mais en éprouvant quelque chose qui n'est pas comptable et qu'on a nommé la Préhistoire, un peu contre l'histoire finalement - au-delà de l'histoire.

[Cécile Debray] On est partis d'un constat simple, la discipline de la Préhistoire se constitue en même temps que l'art moderne, c'est ce parallélisme qui nous a intéressés. La Préhistoire a souvent été un des moteurs de pensée pour l'ensemble des artistes du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui. 

Snake Circle. Gneiss, CAPC Musée d'art Contemporain, Bordeaux
Snake Circle. Gneiss, CAPC Musée d'art Contemporain, Bordeaux Crédits : Richard Long © Adagp Paris

[Rémi Labrusse] La Préhistoire, c'est une expérience, une épreuve totalement bouleversante. On raconte l'histoire de son invention. Ce qui est intéressant, c'est la singularité de cette Préhistoire. Celle que nous avons entre nos mains est presque autant faite par des grandes figures de créateurs que par des savants.

Le motif de la grotte ou même l'espace de la grotte est une structure profondément inspirante pour les artistes, en particulier à partir de la deuxième moitié du 20ème siècle. C'est le modèle, par excellence, du refuge, de ce qui va vous conduire à être plus ou moins hors du monde, tout en étant dans un univers ultra physique, très sensuel.

Tacita Dean Quaternary, 2014
Tacita Dean Quaternary, 2014 Crédits : Tacita Dean, Marian Goodman Gallery, New York- Photo : Marc Domage

[Cécile Debray] On a mis en présence, dans la dernière section, des artistes très différents. Beaucoup reprennent cette question, aujourd'hui très à la mode, de l'anthropocène. 

Le thème "pop" de la Préhistoire, celui des grandes sagas autour des dinosaures cultivées aux États-Unis, devient une sorte de fable politique, de miroir sur notre monde et sur cette menace de la disparition.                                              
Le cinéma a été extrêmement important dans la vulgarisation de la Préhistoire. Ça s'appuie beaucoup sur la science fiction qui met souvent en scène une communauté scientifique d'archéologues qui s'interrogent sur un fossile, sur une volonté de reconstituer ce monde disparu et qui s'engage dans une expédition à la recherche de ces espèces oubliées. 

[Rémi Labrusse] On veut terminer par un point d'interrogation. On commence par une question et on finit par une question. Ce que nous dit la Préhistoire, c'est : que fait-on, nous, humains, aujourd'hui, dans le temps ? Comment va-t-on habiter le temps ? De quelle manière va-t-on transformer radicalement notre rapport au temps ? 

Actualité

Week-end Imagine, au Centre Pompidou, samedi 11 et dimanche 12 mai 2019 :
Le temps d'un week-end, France Culture délocalise ses plateaux au Centre Pompidou, ET cette année, s'intéresse à l'histoire, et quelle histoire ! Avec un grand H, un petit h, au début ou à la fin... 

A réécouter 

Dans La méthode scientifique par Antoine Beauchamps, le 25 avril 2019 :

Intervenants
  • Conservatrice générale du patrimoine, directrice du musée de l’Orangerie depuis juin 2017, commissaire de l'exposition Viva Villa! 2019
  • Professeur d’histoire de l’art à l'université Paris Nanterre et co-commissaire de l'exposition "Préhistoire, une énigme moderne"
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......