LE DIRECT
Rebels & Dandys,

De Paris à New-York, avec les Rebels des années 70-80

22 min
À retrouver dans l'émission

Portrait croisé de deux photographes qui ont su capter dans les années 70-80 les signes des grands changements culturels à Paris et à New York ; Alain Keler, à l’occasion de l’exposition " America ", et Philippe Chancel, pour " Rebels & Dandys "

Rebels & Dandys,
Rebels & Dandys, Crédits : Philippe Chancel, Galerie Miranda (Paris 10e) 2021

Mardi-Expo

Tewfik Hakem s'entretient avec le photographe reporter, Alain Keler, à l’occasion de l’exposition America, à la Fisheye Gallery (Paris 10e, jusqu'au 12 juin) et le photographe Philippe Chancel, à la Galerie Miranda,  pour Philippe Chancel & Gary Green : Rebels & Dandys, (Paris 10e, jusqu'au 26 juin). 

Alain Keler

" Je suis arrivé aux États-Unis le 3 avril 1971 pour les beaux yeux d’une jeune Américaine ", rapporte Alain Keler, 26 ans à l'époque. En débarquant à New York, il découvre alors un nouveau monde et un univers familier

C'était mon premier travail, j'avais fait un tour du monde avant ce voyage, et j'étais passionné par la photographie depuis mon adolescence. New-York est une ville qui me fascinait. A New-York, je suis tombé amoureux d'une jeune Américaine, puis j'ai décidé d'aller la rejoindre. J'ai assuré des petits boulots pour vivre. New-York est une ville qui bougeait 24 heures sur 24, à 200 à l'heure.

USA
USA Crédits : Alain Keler, Fisheye Gallery, Paris 2021
America
America Crédits : Alain Keler, Fisheye Gallery 2021

Je déambulais dans les rues, je prenais des photos. J'ai le souvenir de ma petite vie new-yorkaise, dans mon petit studio, le métro bruyant que je prenais, la vie, c'était mon rêve. La jungle, je ne la fréquentais pas, je n'ai jamais eu de mauvaise expérience. 

America
America Crédits : Alain Keler, Fisheye Gallery 2021

C'était une ville vraiment fascinante, c'était Metropolis, la Tour de Babel : on arrivait dans des quartiers où on parlait toutes les langues du monde, et à la radio aussi on écoutait toutes les langues. J'avais développé une partie de ces photos sur place et j'avais gardé un paquet de ces films que j'ai développés vingt-trois ans plus tard. Et là, j'ai trouvé de grandes surprises - D'où la fascination que peuvent avoir certains photographes pour des planches contact qui renvoient au carnet de bord. Je retrouvais des photos toutes simples, comme j'aimais les faire à l'époque.

Philippe Chancel

La France métisse des années 80 était déjà black blanc beur, d'une certaine façon un peu underground. A cette époque, j'ai à peu près leur âge - 21, 22 ans. Je suis un peu à ma façon un Rebel comme eux, en photographie. 

A Paris, le jeune photographe Philippe Chancel (né en 1959, en France) décide de se plonger au sein des Vikings et des Panthers, deux gangs de " Rebels " inspirés par la culture et le style de la musique américaines des années 50

Plutôt que gang, ces Viking, ces Panthers, c'est plutôt des bandes. Les Panthers, c'est la référence bien sûr, aux Black Panthers, la lutte pour l'égalité des races aux US - et reprise par ces Panthers de Paris - pour beaucoup, venus de la Guadeloupe en France, avec leurs parents.

Il y a dans la galerie, parallèlement à mon exposition, celle de Gary Green. L'Amérique d'Elvis est déjà loin, dans les années 70, en France, il y a un  " revival " - c'est West Side Story, et c'est pas les Portoricains, mais les immigrés. On se la joue ainsi, et c'est sincère et rock, plein d'énergie.

" La musique à cette époque est porteuse, elle donne un rythme, un look incroyable "

Le couple photographié à la station République - j'ai appris à les connaître, pour avoir travaillé sur les bandes rivales - venait du 93 et se retrouvait tous les samedis soirs à la station République, habillés pour sortir. Sur le look, il n'y avait pas de remix, c'était intuitif, spontané, une incarnation de ce qu'ils étaient. J'étais parmi eux, mais j'étais moi-même. 

Rebels
Rebels Crédits : Philippe Chancel, Galerie Miranda 2021

C'est l'histoire d'un moment, de quelque chose qui témoigne d'une époque d'utopies porteuses d'espoir, avec une Amérique très présente - une époque libre, avant l'arrivée du Front national qui commençait à gagner du terrain.

Rebels
Rebels Crédits : Philippe Chancel Galerie Miranda 2021

Programmation musicale

Lizzy Mercier Desclous, Fire, 1979

Rebels & Dandys, Playlist
Rebels & Dandys, Playlist Crédits : Philippe Chancel, Galerie Miranda, 2021

Playlist

A l'occasion  de l'exposition Rebels & Dandys, Philippe Chancel/Gary Green, le DJ  parisien Jean de Lardemelle propose 2 playlists dédiées de 60 titres qui incarnent l'ambiance des fêtes dansées de Paris des années 80,  immortalisées en images par Philippe Chancel et l'underground new- yorkais des années 70-80, immortalisé en images par Gary Green

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......