LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Stan et Ollie , de Jon S. Baird

Laurel et Hardy, le film de leurs dernières années

26 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la sortie en salles ce jour de "Stan et Ollie", de Jon S. Baird, rencontre avec l 'historien du cinéma, Roland Lacourbe, auteur de "Laurel et Hardy, la véritable histoire".

Stan et Ollie , de Jon S. Baird
Stan et Ollie , de Jon S. Baird Crédits : Nick Wall, pour Stan et Ollie @Le public systeme cinéma

Mercredi-ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec Roland Lacourbe, critique et historien du cinéma, biographe de Laurel et Hardy, la véritable histoire", paru aux éditions de l'Archipel, venu nous parler de la sortie en salles ce jour du film Stan et Ollie de Jon S. Baird, film qui nous plonge au cœur de cette année 1954, année charnière de la vie de ce duo quand ils ont compris qu'ils n'ont pas tourné depuis 1951, qu'ils n'auront plus le succès qu'ils ont connu, et qu'ils essayent de rebondir en Angleterre. En fin d'émission, la chronique de Michel  Ciment, de la revue Positif.

Laurel et Hardy n'ont jamais été émouvants dans leur oeuvre mais eux-mêmes sont émouvants, et quand on les connaît un peu mieux - je les ai rencontrés - le film rend très exactement le sentiment qu'on peut avoir de ces personnages à la fin de leur carrière.

Stan et Ollie, de Jon S. Baird
Stan et Ollie, de Jon S. Baird Crédits : Nick Wall, pour Stan et Ollie

Sous le prétexte de montrer une séquence de leur vie commune, les auteurs - le réalisateur comme le scénariste sont de grands amateurs de Laurel et Hardy - ont su, tout en montrant ce passage très difficile de leur vie qui est vraiment leur chant du cygne - émailler cet étalage mélodramatique d'énormes gags empruntés à leurs films.

En 1947, ils ont fini 8 films pour la Fox et la Metro, et l'Amérique s'est détournée d'eux. Un agent anglais qu'ils rencontrent leur dit : "venez donc en Angleterre". Tout le monde a encore en tête la grande période de Laurel et Hardy des années 30, n'a pas encore vu les films catastrophiques tournés à la Fox, à la Metro. Ils acceptent d'aller en Angleterre en 1947 et ils ont un succès phénoménal. Mais en 1953, 54, au moment où se situe le film, les gens en Europe ont vu les derniers films, et là, le succès n'est plus du tout au rendez-vous.  

Stan et Ollie, de Jon S. Baird
Stan et Ollie, de Jon S. Baird Crédits : Nick Wall, pour Stan et Ollie @Le public systeme cinema

On réhabilite un duo injustement méprisé. Hollywood a fréquemment fait ce genre de retour en arrière, pensez à Chaplin.  Laurel et Hardy étaient très amis dans la vie, le film le montre bien, même s'ils ne se sont pas beaucoup fréquentés quand ils tournaient ensemble. Hardy était un passionné de golf, c'était un champion qui raflait tous les prix ; Laurel lui, passait son temps à travailler, il allait écrire des gags pour le lendemain, aussitôt le tournage terminé. Il était le cerveau du couple.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avec la chronique de Michel Ciment, de la revue Positif 

qui défend le film de Jia Zhang-Ke, Les Eternels ("Ash is purest white").

Intervenants
  • Critique, historien du cinéma, auteur de biographies de référence
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......