LE DIRECT
Image du film "La Journée" d'Avril Tembouret

Le Festival de la BD d'Angoulême avec Stéphane Beaujean et Avril Tembouret

27 min
À retrouver dans l'émission

Emission spéciale avec le directeur du Festival de BD d'Angoulême Stéphane Beaujean ainsi que le réalisateur Avril Tembouret, auteur d'un documentaire sur François Boucq.

Image du film "La Journée" d'Avril Tembouret
Image du film "La Journée" d'Avril Tembouret Crédits : Kanari

Emission spéciale Festival International de la BD d'Angoulême 

avec : Stéphane Beaujean, directeur artistique du 45ème Festival International de la BD d’Angoulême
Et Avril Tembouret, réalisateur du documentaire La journée, un film autour de l'auteur de BD François Boucq.

C'est aujourd'hui qu'ouvre au public le 45ème Festival International de la BD d'Angoulême alors que la BD française se porte bien avec un marché en pleine expansion quand le marché américain ou japonais s'érode lentement. En France, le public est avide de BD mais les auteurs, quant à eux, souffrent de plus en plus : la question de leur rémunération est au centre des débats dans l'industrie de la BD car elle s'est amoindrie du fait de l'élargissement de l'offre et la production en hausse de livres qui amènent de plus en plus de lecteurs mais rend la concurrence féroce et les coûts de plus en plus difficiles à mutualiser...

Le Japon est à l'honneur cette année avec une exposition exceptionnelle d'Osamu Tezuka réunissant pour la première fois 200 oeuvres, planches et couvertures.

Tezuka n'a pas inventé le manga bien sûr, mais c'est lui qui, après guerre, l'installe et le popularise alors qu'il n’y avait pas un engouement particulier pour la BD au Japon, le pays était pauvre et le papier rare, et Tezuka invente une narration plus dynamique et cinématographique très influencée par l’Amérique. Il fédère un public de manière inattendue avec 400 000 lecteurs de ses premières publications et le manga va devenir l’industrie dominante du divertissement au Japon.                    
Stéphane Beaujean

© Tezuka productions
© Tezuka productions

Au programme également : Naoki Urasawa, Cosey, Alix...

Avril Tembouret présente quant à lui durant le Festival le documentaire La Journée autour de l'auteur de BD François Boucq.

J'essaie de m’approcher avec une caméra au plus près de l’instant où le geste créatif se produit, une chose ténue et fragile difficile à filmer, ce qui m’intéresse c’est le parcours en tant que documentariste pour arriver à cet instant où l’auteur qui dessine nous oublie et surgit la vérité de son geste.                    
Avril Tembouret

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le choix de François Boucq s’est fait un peu par hasard, je le connaissais, j’admirais son travail, sa puissance graphique, et j’ai appris qu’il pratiquait régulièrement une sorte de discipline artistique qui consistait à dessiner une planche de BD en une journée. Ça peut paraître anodin mais il faut savoir qu’une planche de BD selon les auteurs et le genre que pratique François, un réalisme au pinceau avec beaucoup de décors, cela prend plusieurs jours de travail.... Mais François s’astreint à cet exercice comme un guerrier du dessin.                  
Avril Tembouret

La première du film aura donc lieu à Angoulême, en présence de François Boucq.
Deux projections-conférences sont également programmées :
le jeudi 25 janvier à 18h et le vendredi 26 janvier à 18h30

Pour l'occasion, un dvd collector spécial Angoulême est édité, limité à 150 exemplaires numérotés et signés par Boucq et sera proposé à la vente uniquement pendant la durée du festival sur le stand des éditions Glénat.
Plus d'infos sur www.kanarifilms.fr

Focus sur le Grand Prix d'Angoulême : Richard Corben

Richard Corben est un auteur peu connu en France mais il a des fans assidus depuis les années 70 et il est surtout extrêmement respecté dans la communauté des auteurs, c’est le dessinateur préféré de Riad Sattouf par exemple… Personne ne peut imiter son dessin, un dessin-monde, la projection mentale de son auteur.                  
Stéphane Beaujean

© Delirium
© Delirium

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......