LE DIRECT
Paysage sous-marin antarctique

Exploration interactive et immersive des fonds marins au Museum national d'Histoire naturelle

27 min
À retrouver dans l'émission

Anne-Camille Bouillé, conceptrice de l'exposition "Océan, une plongée insolite", est l'invitée du Réveil Culturel.

Paysage sous-marin antarctique
Paysage sous-marin antarctique Crédits : Steve Clabuesch - NSF/USAP

Mardi-expo

Tewfik Hakem s'entretient avec Anne-Camille Bouillé, conceptrice de l'exposition "Océan, une plongée insolite", présentée au Museum d'Histoire Naturelle, dans la Grande Galerie de l'Évolution, à Paris, jusqu'au 5 janvier 2020. Pour les 5 ans et plus. 

L'Océan, c'est 71% de la surface de notre planète. C'est un milieu très contraignant pour l'Homme à cause du fait qu'on ne puisse pas respirer sous l'eau, qu'il y fasse obscur et que la pression soit très forte. Il a fallu inventer, au cours des siècles, des outils qui permettent d'aller à la rencontre d'une biodiversité étonnante. C'est encore un monde très méconnu. Le concept de l'exposition, c'est de s'éloigner des figures familières ; les baleines et les requins, pour partir à la découverte de bêtes qu'on ne connait pas du tout et que les scientifiques commencent à découvrir. 

L'Océan est un milieu continu, on peut parler d'un seul Océan : il n'y a pas de barrière, pas de frontière. Nous, on en dessine arbitrairement mais, en fait, les espèces peuvent voyager d'un milieu à un autre. 

Carte mondiale des fonds océaniques - M. Tharp, H. C. Berann et B. C. Heezen, 1977
Carte mondiale des fonds océaniques - M. Tharp, H. C. Berann et B. C. Heezen, 1977 Crédits : Library of Congress, Geography and

On a toute une partie consacrée aux ressources insoupçonnées du milieu marin. Il y a beaucoup de molécules dans le milieu marin ; dans toute cette chimie, il y a des choses qui peuvent être intéressantes pour l'humain, par exemple, dans le milieu médical.  

Il y a plus d'Hommes qui sont allés sur la lune que descendus au point le plus profond connu, qui est à 11 000 mètres de profondeur. Il n'y en a que trois qui y sont allés. On a souvent peur du milieu marin. 

Représentation de coelacanthe sur vélin (1997)
Représentation de coelacanthe sur vélin (1997) Crédits : M.N.H.N. / Bernard Duhem / Tony Querrec

Jules Verne était assez visionnaire avec "Vingt mille lieues sous les mers". Il avait déjà des éléments parce qu'il y avait des choses qui étaient connues mais il en a aussi décrit d'autres, moins connues, qui sont assez justes. Après, il y a ce côté très effrayant mis en avant mais il y avait aussi l'aspect merveilleux, et ça, c'est une réalité.    

C'est intéressant de voir qu'à travers ces différents animaux présentés dans l'exposition, on va pouvoir avoir des interprétations très différentes, en fonction de l'époque et de la région géographique.

Méduse
Méduse Crédits : C. Sardet, N. Sardet et S. Mirshak, Parafilms / Chroniques du plancton

Programmation musicale

Billie Eilish, Ocean Eyes

A réécouter 

Dans La méthode scientifique de Nicolas Martin, le 8 novembre 2016 :

Bibliographie

Couverture du catalogue Océan

"Océan, une plongée insolite", catalogue officiel de l’expositionÉditions du Muséum national d’Histoire naturelle, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......