LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf : " Aujourd'hui je me sens levantin "

26 min
À retrouver dans l'émission

Le compositeur Ibrahim Maalouf est l'invité du Réveil Culturel, à l’occasion de la sortie de son album, "Levantine Symphony n°1" (label Universal Music).

Ibrahim Maalouf
Ibrahim Maalouf Crédits : Philippe Ducap

Jeudi-musique

avec le trompettiste, pianiste et compositeur Ibrahim Maalouf, pour son album, "Levantine Symphony n°1" (Universal Music). Il vient évoquer pour nous, ce mot qui l'a toujours accompagné, le mot "Levant ", et qui l'habite, musicalement.

Ibrahim Maalouf
Ibrahim Maalouf Crédits : Yann Orhan

Aujourd'hui, je me sens levantin parce qu'on peut être turc, arabe, on peut être de toutes les religions - chrétienne, juive, musulmane - si on vient de cette région-là, il y a des choses qui nous unissent : une culture levantine, un esprit levantin. Aujourd'hui, on a une vision extrêmement noire, sombre du présent et de l'avenir, je ne fais pas partie de cette vague-là, c'est pour ça d'ailleurs que je continue d'employer un mot comme le Levant. 

J'ai été élevé dans la musique classique, la musique classique arabe et la musique classique occidentale, qui ont énormément de points communs. J'ai baigné dans cette musique, j'y ai fait toute ma scolarité, mes deux parents étant musiciens classiques ; ma mère est pianiste et mon père, trompettiste. J'ai été élevé à la musique classique, dans sa globalité, même si le public me connaît plus sous l'aspect pop, jazz, musiques du monde... 

J'ai commencé à jouer du piano avant de jouer de la trompette, mais je ne me sens pas légitime, parce que je n'ai pas fait d'études de piano, j'ai toujours joué du piano de manière autodidacte. Je compose tout au piano, mais c'est vrai que je me cache ; j'ai fait mes études supérieures à la trompette, j'ai obtenu des diplômes, gagné des concours, je me sens plus légitime avec cet instrument entre les mains, mais ça risque de changer bientôt. Ce disque est une sorte de transition.

Je n'analyse pas ma musique, je la crée, je laisse les autres l'analyser. Ma manière de composer a des influences orientales mais je ne les choisis pas, je ne les calcule pas. Quand j'étais petit, je rêvais d'être architecte, parce que je voulais reconstruire un pays en guerre, je suis devenu un architecte sonore. Cette  " Levantine Symphonie " avec un numéro 1, c'est pour dire le début de quelque chose, pour ne pas que ça s'arrête, pour un jour, arriver à un Levant stable. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Programmation musicale :

Levantine symphony n°1 : Part I : Theme 1 

Levantine symphony n°1 : Part I : mouvement 2 

Levantine symphony n°1 : Part I :  thème 4 

Levantine symphony n°1 : Part I : Epilogue

Lien site Ibrahim Maalouf.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......