LE DIRECT
Coléoptères, insectes extraordinaires

Les coléoptères : bêtes à bon Dieu, muses des artistes

26 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de l'exposition "Coléoptères, insectes extraordinaires", au Musée des Confluences à Lyon, rencontre avec Jean-François Courant, chargé d'expositions.

Coléoptères, insectes extraordinaires
Coléoptères, insectes extraordinaires Crédits : © Musée des Confluences, Lyon

Mardi-expo

Tewfik Hakem s'entretient avec Jean-François Courant, chargé d'expositions au Musée des Confluences, à Lyon, et chef de projet de l'exposition Coléoptères, insectes extraordinaires, à voir jusqu'au 28 juin 2020. Exposition qui met en évidence les pouvoirs insoupçonnés de ces insectes représentant plus du quart de la diversité animale, s'intéresse aux mythes qu'ils véhiculent depuis toujours, et valorise un récit scientifique et interdisciplinaire, de la botanique à l'entomologie en passant par l'entomophagie, grâce à ses conseillers scientifiques, Denis Richard et Pierre-Olivier Maquart.

Coléoptères, insectes extraordinaires
Coléoptères, insectes extraordinaires Crédits : © Musée des Confluences, Lyon

Un coléoptère est un type d'insecte bien particulier qui a la caractéristique de posséder une paire d'élytres - ces ailes rigides qui recouvrent les ailes membraneuses qui lui permettent de voler, d'où "Coléoptère ", qui vient du grec koleos  qui signifie "étui, fourreau" et pteron "aile", soit, les ailes dans le fourreau. 

Pour montrer cette extraordinaire diversité, on a une pièce qui représente plus de 130 espèces, on va du plus petit au plus grand, le plus grand pouvant atteindre 17 centimètres, la taille d'une main adulte, et le plus petit, moins d'un tiers de millimètre - 0,3 millimètre,  pourrait passer sans problème à travers le chas d'une aiguille.

Coléoptères, insectes extraordinaires
Coléoptères, insectes extraordinaires Crédits : © Bertrand Stofleth, Musée des Confluences, Lyon

Les coléoptères ont des relations très diversifiées avec les humains, présents depuis presque l'apparition de l'homme, avec des interactions sur l'agriculture - les doryphores ou les hannetons -, agissant comme médicament dans la pharmacopée au niveau des apothicairies, comme animaux de compagnie au Japon, sans oublier, l'entomophagie - le fait de consommer des insectes. 

Les insectes pourraient bien être, en 2050, une solution au problème de notre incapacité à produire suffisamment de protéines animales pour nourrir la planète.

Les coléoptères sont présent sur tous les continents en dehors de l’Antarctique - ils sont absents des mers et des océans, remplacés par les crustacés. Une espèce animale sur quatre est un coléoptère, ce sont des maillons indispensables à l'échelle de la planète. Et si l'on voit depuis quelques années une baisse très importante de la biodiversité, les insectes et les coléoptères ne font pas exception à la règle. 

Dans certaines civilisations, nous avons une déification de l'insecte ; dans l'Egypte antique, le scarabée est symbole de renaissance de l'âme des défunts ; en Asie, la luciole représente l’éphémère - avec des gravures représentant des femmes et de enfants la chassant ; en Afrique, selon les coléoptères croisés, deux aspects sont associés à leur présence : tantôt l'arrivée prochaine de quelque chose de positif ou, à l'inverse, il s'agit d'aller rapidement consulter parce que le symbole est négatif.

Programmation musicale : 

Jean-Louis Aubert, Les lépidoptères

L' Oisillon de Dieu, Jan Fabre
L' Oisillon de Dieu, Jan Fabre Crédits : Bertrand Stofleth @Musée des Confluences, Lyon

Bibliographie

Intervenants
  • Chargé d'expositions au Musée des Confluences et chef de projet de l'exposition "Coléoptères, insectes extraordinaires"
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......