LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Man Ray, Autoportrait

Man Ray et la photo, mode et travaux

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec Catherine Örmen, commissaire de l’exposition « Man Ray et la mode », au Musée du Luxembourg jusqu’au 17 janvier 2021.

Man Ray, Autoportrait
Man Ray, Autoportrait Crédits : Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2019

Mardi-Expo

Tewfik Hakem s'entretient avec Catherine Örmen, historienne de la mode et co-commissaire scientifique de l’exposition, Man Ray et la Mode, à voir au Musée du Luxembourg, à Paris, jusqu’au 17 janvier 2020.

Une exposition inédite pour découvrir le travail peu connu de Man Ray comme photographe de mode. Avec sa participation aux revues les plus importantes de son temps comme Vanity Fair, Vogue et Harper’s Bazaar, Man Ray a ainsi contribué à définir le genre de la photographie de mode, à travers des techniques inédites et une esthétique résolument moderne.

Man Ray se réclame avant tout d’une position d’artiste. L’exposition nous montre que la photographie n’était qu’un travail alimentaire pour lui, sans prestige. Il ne se revendiquait pas comme un photographe de mode, mais comme un artiste. 

Man Ray, Modèle dans une robe de Madeleine Vionnet dans une brouette d’Oscar Dominguez
Man Ray, Modèle dans une robe de Madeleine Vionnet dans une brouette d’Oscar Dominguez Crédits : Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2019

Les couturiers ont commencé à faire appel à Man Ray parce qu’il avait cette aura d’artiste surréaliste. On savait qu’il avait cette vision provocatrice, novatrice. Il allait apporter des recadrages, il pouvait jouer avec l’image. 

On peut résumer en trois périodes le travail de Man Ray. Une période archaïque au début des années 1920, où il photographiait encore les modèles de manière très documentaire, sans effet particulier. La mode est encore droite, courte, flottante.

Man Ray, Kiki de Montparnasse (Alice Prin)
Man Ray, Kiki de Montparnasse (Alice Prin) Crédits : Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2019

Au tournant des années 1930, la mode est plus sophistiquée, elle se rapproche du corps, les robes épousent les formes du corps et la femme se fait sculpture. Man Ray est encore classique. C’est à partir de 1935, quand la mode se fait fantaisie, que Man Ray développe toutes ses techniques extraordinaires : superposition de négatifs, contre-plongées...

Epreuve gélatino-argentique. Surimpression.
Epreuve gélatino-argentique. Surimpression. Crédits : Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2019

Tout à coup, on devenait plus abstrait. On ne décrivait plus la robe, on donnait l’idée de la robe. On donnait l’idée de la mode, l’idée de la ligne. C’est un processus encore très contemporain, et c’est extrêmement dynamique.

Le surréalisme de Man Ray consiste à troubler la frontière du vrai et du faux. On transforme un modèle vivant en sculpture, et inversement, on donne un caractère vivant à un buste de couturière.

Intervenants
  • Conservatrice du patrimoine et historienne de la mode, spécialiste de l’histoire du vêtement
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......