LE DIRECT
Thérapie de groupe

Manu Larcenet : "J'ai une passion pour les peintres mais je suis content de faire de la BD, parce qu'il y a de la narration" // Pas de diffusion à l'antenne ce jour

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l'auteur de bande-dessinée Manu Larcenet, pour la parution de son album "Thérapie de groupe"

Thérapie de groupe
Thérapie de groupe Crédits : Manu Larcenet - Editions Dargaud

Vendredi-BD

Tewfik Hakem s'entretient avec l'auteur de bande-dessinée Manu Larcenet, à l'occasion de la parution de son album Thérapie de groupe, aux éditions Dargaud.

Le numérique aujourd'hui offre des possibilités, l'ordinateur me donne une patience que je n'ai pas. Sur du papier, jamais je ne me serais lancé, jamais je n'aurais eu le courage, parce qu'un tel travail c'est long, c'est pénible.  

A l'inverse de ce que j'ai fait récemment, là c'est une improvisation totale tout du long avec "Thérapie de groupe", c'est-à-dire que je dessine une page, je tourne autour de ma table trois, quatre jours, et si ça marche tant mieux. J'essaie tout sur le coup de l'émotion artistique

Thérapie de groupe
Thérapie de groupe Crédits : Manu Larcenet

"J'incorpore des petits plaisirs graphiques dans le journal intime qu'est ce truc-là, et beaucoup de choses partent de là"

Il y a la peur de la panne d'inspiration, la peur de la peur. J'arrive à un âge où je n'ai plus envie de bâcler, j'ai envie d'un truc perso, ma personnalité, c'est le chaos et j'ai décidé d'en faire un atout. je veux parler du dessin, de la création, des idées. On a tous des idées, mais la bonne idée, ça c'est une vie de travail. Mon idée c'est d'être le plus proche de ma psyché à moi.

Ca fait trente ans que je suis en thérapie. J'ai été diagnostiqué bi-polaire deux fois. Être bi-polaire c'est clinique, c'est visible. Je suis sous traitement, je le raconte. En vieillissant, je me suis fait une raison, et le traitement m'a sauvé.

Thérapie de groupe
Thérapie de groupe Crédits : Manu Larcenet

"La peinture est une forme de thérapie. Il y a un tableau à Orsay de Cézanne, que j'ai vu à l'âge 13, 14 ans, je suis resté des heures devant. C'est fort, c'est comme un bien-être, l'impression d'avoir trouvé quelqu'un qui n'a parlé qu'à moi"

C'est une vibration, une force, il y a des œuvres, des peintres qui me chavirent - comme de la poésie - on aime on ne sait pas toujours pourquoi. J'ai une passion pour les peintres. Je suis content de faire de la BD. Parce qu'il y a de la narration, et que les peintres n'ont pas de narration. Je dis qu'il faut dessiner, qu'il faut raconter.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......