LE DIRECT
Marin Ledun

Marin Ledun : "Le travail de mémoire autour de la guerre d’Algérie commence à arriver, moi je me suis intéressé au fait qu’elle ait été tue comme si c’était un non-événement"

21 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec l'écrivain Marin Ledun qui signe un roman noir habité par une galerie de personnages marqués par les guerres d'hier et les misères d'aujourd'hui.

Marin Ledun
Marin Ledun Crédits : Marin Ledun

Jeudi polar dans le Réveil culturel, avec :

Marin Ledun, écrivain, pour Ils ont voulu nous civiliser aux éditions Flammarion.

Marin Ledun esquisse le personnage d'un petit truand, Thomas Ferrer, vivant de petits trafics, un "perdant magnifique, ces gens laissés sur le carreau et qui vivent comme ils le peuvent, ce qui a une tonalité plus particulière encore quand on vit dans une zone rurale, ici les Landes, proche d'une station balnéaire, active à la belle saison puis en pause pendant l'hiver." Une traque s'entame dans la tempête qui se déchaîne dans le roman, une technique d'écriture pour Marin Ledun qui "replace les hommes face à leurs contradictions et place l'action dans l'urgence". 

La "non mémoire" m’a intéressé parce que pour ma génération, jeune quarantenaire, la guerre d’Algérie est un sujet jamais abordé, également tu dans les cours d’Histoire, on en parlait peu comme si c’était un non événement. On en a appris grâce au travail de Didier Daeninckx par exemple dans son roman "Meurtres pour mémoire", et tout ce travail qui a été fait pour reparler de la guerre d’Algérie arrive, on se rend compte qu’il y a eu quelque chose de très important qui explique probablement ce silence.

La documentation c’est un piège mais évidemment il a fallu que je plonge là dedans et de façon simple, il y a des livres d’Histoire, il y a des témoignages, beaucoup de documentation sur les prémisses de la guerre d’Algérie mais je me suis documenté pour l’étudier en creux, ce qui m’intéressait c’était le fait qu’on n’en parle pas, le fait que cinquante ou soixante ans plus tard on n’ait toujours pas résolu tout ça.

Je m’intéresse moins à l’Histoire et aux idéologies qu’aux gens et la manière dont ils fonctionnent entre eux.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......