LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Salut du Saint-Sacrement au carmel de Gand, pendant lequel est chanté le Tantum ergo

Maylis Adhémar : "Dans ce milieu catholique intégriste, s'émanciper c'est être le Mal personnifié, le Diable"

23 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l'écrivaine Maylis Adhémar, pour un premier roman "Bénie soit Sixtine", paru aux éditions Julliard

 Salut du Saint-Sacrement au carmel de Gand, pendant lequel est chanté le Tantum ergo
Salut du Saint-Sacrement au carmel de Gand, pendant lequel est chanté le Tantum ergo Crédits : Wikipedia [ Carolus, avril 2007 ]

Lundi-Livre

Tewfik Hakem reçoit l'écrivaine Maylis Adhémar, pour Bénie soit Sixtine, éditions Julliard  - sélection Le Réveil Culturel, premiers romans. Bénie soit Sixtine ou le destin de Sixtine, jeune fille pieuse qui décide de rompre avec le milieu catholique intégriste dans lequel elle a été élevée et s'est récemment mariée. Récit d’une émancipation féminine. Avec la chronique d'Oriane Jeancourt, du Magazine Transfuge.

Sixtine est la sixième enfant arrivée dans une famille traditionnelle catholique, une jeune femme qui se marie très rapidement, devient veuve très tôt.

J'ai grandi moi-même dans une famille traditionnelle, différente de celle de Sixtine mais proche par les rites, les codes, vécus dans mon enfance. Je me suis éloignée de ce milieu-là. Plus tard, quand j'ai retrouvé mes amies, après cette distance, cet éloignement, elles s'étaient mariées et avaient beaucoup d'enfants. 

"Je me suis posé toutes ces questions, plein de questions"

Et notamment, à propos de cet ensemble de valeurs qui mettaient dans le même panier foi chrétienne et groupuscules d’extrême droite. Dans ce milieu catholique intégriste, s'émanciper c'est être le Mal personnifié, le Diable. Ces jeunes filles ont peur de l'extérieur. Sixtine tombe enceinte, son mari meurt lors d'une rixe. C'est par amour pour son enfant qui lui donne la force de cette émancipation nécessaire, c'est aussi par des rencontres majeures qu'elle parvient à fuir.

"Je voulais faire un portrait réaliste, je voulais monter aussi que ce n'est pas toujours dans les milieux aristocrates ou bourgeois qu'on trouve des catholiques intégristes mais comme dans tous les milieux intégristes, beaucoup de paumés s'y retrouvent"

Je voulais montrer aussi à quel point s'en sortir est un combat, quand tout ce qu'on dit à mon héroïne c'est : " le mal ne peut pas devenir un bien".

Programmation musicale

Jacno, Je vous salue, Marie, 1998

Avec la chronique de

Oriane Jeancourt, rédactrice en chef de la revue Transfuge qui évoque la suite de la rentrée littéraire, avec son grand interview avec le romancier norvégien, prodige de l’autofiction, Karl Ove
Knausgaard, pour le sixième et dernier tome de son roman autobiographique, paru aux éditions Denoël Fin de combat 

Et un coup de cœur pour un premier roman, Porc braisé, de la jeune romancière chinoise, An Yu, aux éditions Delcourt.
La rentrée littéraire de Transfuge, c'est aussi un reportage avec l'un des romanciers israéliens
remarqués de sa génération, Eskhol Nevo, avec Dernière interview, publié aux éditions Gallimard 

Et une visite en Normandie chez l’immense artiste anglais, David Hockney - portrait couverture et entretien de dix pages où il raconte l'histoire de son œuvre.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......