LE DIRECT
 Nicolas Maury

Nicolas Maury : "La série ‘Dix pour cent’ était pour moi une façon impolie de faire rentrer un corps burlesque à la télé française"

25 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l'acteur Nicolas Maury qui joue dans le dernier film de Yann Gonzalez, "Un couteau dans le cœur". Il évoque le travail de ce cinéaste atypique, raconte son propre parcours depuis à ses 16 ans aux côtés de Patrice Chéreau et sa relation au cinéma, où il se voit comme un "pirate".

 Nicolas Maury
Nicolas Maury Crédits : © Ella Herme

MERCREDI CINEMA

avec Nicolas Maury, acteur dans le film Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez, en salles le 27 juin 2018.

Yann Gonzalez signe Un couteau dans le cœur, un film à la croisée des genres, gourmand et audacieux, qui rend hommage au cinéma porno gay des années 70 et met en scène Anne, interprétée par Vanessa Paradis, une productrice qui tente de reconquérir sa compagne en tournant un film très ambitieux. Un acteur est alors assassiné par un tueur au masque de cuir…

Le film est un numéro d’équilibriste entre beaucoup de genres mais ce que j’aime à penser c’est que le genre, c’est le genre Gonzales.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Si 'Les rencontres d’après minuit' était plus conceptuel, figé dans la forme, je savais que ce film serait comme les films de De Palma, très "matiéré" avec des décors étonnants, des ambiances poisseuses...

Pour moi l’art d’un acteur c’est de se concentrer au milieu d’un capharnaüm. C’est un travail harassant, épuisant, de faire le silence autour de soi.

Mon père n’arrivait pas à s’endormir avant 2h du matin, il regardait des films de deuxième partie de soirée et moi j’espionnais derrière une cloison. J’ai vu par la petite télé un film qui m’a beaucoup impressionné : 'Le Bal des vampires' de Polanski, un vrai choc.  
Mon père disait toujours quand on regardait des westerns que j’étais comme à l’église devant la télé. Ça me baignait d’une aura.

Quand j’avais 15 ans, 'La Chambre de Jacob' de Virginia Woolf m’a explosé la cervelle. Plus tard j’ai rencontré d’autres langues, j’ai fait rentrer en moi du Marivaux, du Musset... Thomas Bernhard explique que quand on dit un texte, il faut trouver l’état dans lequel l’auteur a écrit et c’est comme ça que j’imagine le jeu.

Programmation musicale

Musique issue de la BO d'Un couteau dans le coeur : « Trash Me » - Malaria!

Bibliographie

Un couteau dans le coeurYann GonzalezMemento Films Distribution, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......