LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pacôme Thiellement

Pacôme Thiellement : " Le malheur a été très formateur pour mon travail et pour moi-même "

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l’essayiste et vidéaste Pacôme Thiellement pour son roman autobiographique, "Tu m’as donné de la crasse et j’en ai fait de l’or", paru aux éditions Massot.

Pacôme Thiellement
Pacôme Thiellement Crédits : Arnaud Baumann

Tewfik Hakem s'entretient avec l'essayiste Pacôme Thiellement pour Tu m’as donné de la crasse et j’en ai fait de l’or paru aux éditions Massot, roman d’un essayiste pop culture qui s’essaye au récit autobiographique. L'auteur nous parle de ce récit qui n'est pas une autofiction, mais une démarche introspective dans un beau désordre chronologique.

« Aller à la rencontre de celui que les autres voient en moi »

Comprendre cette façon dont je suis perçu, ça fait pour moi partie du processus de connaissance. Lorsqu’on vous reproche des choses, on peut soit s’en défendre, soit simplement vouloir les rencontrer. Moi j’ai décidé de rencontrer mon insulte la plus fréquente qui est celle d’être un gourou.

On a commencé à me qualifier de gourou vers 20 ou 21 ans. C’est revenu suffisamment souvent pour que j’en ai ras-le-bol. J’ai pris le temps d’y penser et j’en suis arrivé à penser que la question du gourou est brûlante aujourd’hui. Nous sommes dans une période qui n’a pas de guide, au sens traditionnel du terme. Ce type de personnage comme les gourous indiens, je n’ai que du respect pour eux. Mais le qualificatif est déplacé parce que je n’ai ni l’ambition ni la qualité d’âme pour en devenir un. 

"Quand on y pense, le fonctionnement managérial, entrepreneurial actuel a quelque chose de la parole du gourou"

Ma quête de maîtres spirituels s’est déplacée des poètes vers John Lennon et Philippe K. Dick. Ce qui les distinguait, c’est le fait qu'ils aient pensé le monde comme la création d’un mauvais démiurge. Quand on comprend cela, on n’attend pas de récompense d’une divinité toute puissante. On n’attend pas qu’un Dieu-seigneur autoritaire, mécontent de nous et jaloux nous dicte notre conduite. On essaie de s’accorder à des principes qui sont ceux d’une divinité aimante et extrêmement faible en ce monde.

" Comment on passe de la fascination à la détestation ? "

Je comprends ce qui fait le processus de jalousie des idoles. Comment on peut passer de l’admiration à la fascination. Parce qu’il y a quelque chose de foncièrement anormal dans le fait que quelqu’un passe à la télévision et pas moi. Structurellement, il est impossible que la clameur totale du monde se dise. C’est toujours des voix qui s’extraient et pour des raisons aléatoires se mettent à parler. C’est normal que cela crée du ressentiment de l’autre côté. Cette question m’a toujours obsédé.

J’aime beaucoup le travail sur les réseaux sociaux. Pour moi la « grande Facebookerie » c’est une sorte de bureau des hypothèses. Il y a des textes que je teste dessus. Je balance des morceaux de textes, des choses en cours, je vois à quoi les gens réagissent, à quoi ils le raccordent, etc. Ça me permet d’aller faire des recherches.

" Pour moi Shakespeare, c’est de la pop culture "

Je ne sais plus ce qu’est vraiment la pop culture aujourd’hui ! Si je devais distinguer une chose, c’est que la pop culture est non-académique. Ses bases sont populaires, que cela soit au XVIème siècle avec Shakespeare ou Rabelais, ou plus tôt comme dans la Grèce antique.

Mon inspiration première vient de la musique soul. Des figures qui pour moi sont des maîtres, comme Otis Redding, et qui ont passé leur temps à chanter leur malheur avec beaucoup de joie. C'est comme ça qu'est née l'idée d'écrire ce roman autobiographique.

Références musicales :

Kevin Ayers, Guru Banana (1975) 

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......