LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Paolo Rumiz

Paolo Rumiz : "Je pense qu'on écrit avec les pieds pas avec les mains"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec l'écrivain italien Paolo Rumiz à l'occasion de la parution de son récit "Appia", aux éditions Arthaud

Paolo Rumiz
Paolo Rumiz Crédits : © Philippe Matsas /Opale / Leemage - Editions Arthaud

Lundi-livre

Tewfik Hakem s'entretient avec le journaliste à La Repubblica, reporter de guerre, écrivain-voyageur, Paolo Rumiz, à l'occasion de la publication de son récit, Appia, aux éditions Arthaud, traduit de l'italien par Béatrice Vierne, qui ressuscite, vingt-trois siècles après sa construction, la Via Appia, cette incroyable voie de l'empire romain, la première route moderne qui relie Rome à Brindisi, la mère de toutes les routes. Un parcours mythique de 612 km traversé en vingt-neuf jours de marche. Avec la chronique d'Oriane Jeancourt, du magazine Transfuge.

Si les Italiens ont du mal à comprendre l'importance de cette voie, j'espère que les étrangers y seront sensibles, que les Français, les Allemands, les Anglais viendront l'envahir et rétablir l'ancien parcours. C'est les pieds qui font la voie, ce n'est pas la décision d'un Ministère. 

J'ai eu l'impression en marchant sur cette ligne mythique qu'est la via Appia qu'elle était comme une baleine qui s'enfonçait dans la mer et de temps en temps, retournait en surface. Mais c'est toujours les pieds qui savaient deviner la ligne d'immersion de la baleine, donc on la retrouvait toujours, parce que c'était les pieds qui la retrouvaient, pas la tête.

Ça a été un voyage à double-face, d'un côté j'étais ancré à la terre avec mon poids, et de l'autre ma tête vagabondait parmi les nuages un peu comme un cerf-volant. D'un côté, très ancré, de l'autre, un peu comme un visionnaire.

Je n'avais jamais fait un grand voyage à pied - je pense que les pieds sont le meilleur moyen de connaître un lieu, donc j'attendais le moment, et le moment était venu, j'ai décidé de partir. Si je ne marche pas je ne suis pas capable de penser et d'écrire. J'avais envie de partir, et ce fut un périple de vingt-neuf jours à pied.

Appia -  Récit. Editions Arthaud, 2019
Appia - Récit. Editions Arthaud, 2019 Crédits : Paolo Rumiz

Avec la chronique de

Oriane Jeancourt, rédactrice en chef littérature de la revue Transfuge qui évoque pour nous le numéro d'octobre 2019 avec le  récit de l'écrivaine américaine Siri Hustvedt dans le New York des années 80, Souvenirs de l'avenir, publié aux éditions Actes Sud.

Programmation musicale

Nino Ferrer, Il Sud

Bibliographie

Appia

AppiaPaolo RumizArthaud, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......