LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pas en mon nom

Pas en mon nom ou le refus de l'assignation communautaire

22 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur Daniel Kupferstein pour son film documentaire, "Pas en mon nom".

Pas en mon nom
Pas en mon nom Crédits : Daniel Kupferstein

Mercredi-Ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec le cinéaste Daniel Kupferstein, pour son film documentaire, Pas en mon nom. Avec la chronique de Michel Ciment de la revue Positif.

" Souvent, en France, lorsque les conflits reprennent au  Proche-Orient, les personnes d’origine juive sont appelées à soutenir inconditionnellement l’Etat d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre elles, comme moi, refusent de s’enfermer dans cette assignation communautaire, tout en craignant le développement de l’antisémitisme. C’est pourquoi, je suis allé à leur rencontre. " (Daniel Kupferstein)

"On n'a pas le droit d'accuser l'Etat d'Israël sans être accusé par lui de traîtrise à son endroit" 

Je suis parti à la recherche de ces Juifs français, ashkénazes, séfarades, qui, comme moi, se posaient cette question, j'ai voulu aller les voir, leur parler pour ne pas me sentir seul. Depuis toujours, quel que soit le gouvernement en Israël, il faut défendre l'Etat d'Israël. En 2001, lorsqu'il y a eu les bombardements sur Gaza, j'ai vu le CRIF [*Conseil représentatif des institutions juives de France] appeler à soutenir inconditionnellement Israël. Et cela à commencer à me titiller.

En France, il y a un glissement entre Juif et Israël. 

"Dans tout acte d'Israël, le Juif est concerné. Or, chaque Juif a bien le droit d'avoir son propre point de vue d'où qu'il vienne"

J'ai divisé le film en trois parties, je voulais avoir une diversité des origines parmi les huit rencontres choisies ; Europe, Egypte, Algérie, Maroc, je suis allé voir du côté de la Pologne, de l'Alsace… Je voulais respecter aussi une parité hommes-femmes. J'ai filmé treize intervenants en tout, c'est le montage qui a limité le nombre plus que mon propre choix.

J'ai voulu aussi accompagner ce film dans le sens où il est évident qu'il suscite des débats - certains trouvent que je vais trop loin, d'autres pas assez, en fonction de leurs propres engagements. J'accompagne ce film parce que je veux que les gens comprennent un peu mieux ma démarche.

Pas en mon nom, 2020
Pas en mon nom, 2020 Crédits : Daniel Kupferstein

_Pas en mon nom_, de Daniel Kupferstein, documentaire, 2020. Avec : Bernard Bloch, Emmeline Fagot, Andrée Bensoussan, Maurice Rasjfus, Karen Akoka, Rony Brauman, Robert Kissous, Esther Benbassa.

Programmation musicale

Line Monty, Ma guitare et mon pays

Liens

Pas en mon nom, en salles à partir du 21 octobre au cinéma St André des Arts, 30 rue Saint-André-des-Arts Paris 6ème, à 13H. Débat à 14H30.  [ 21 octobre - 2 novembre (sauf le 27 octobre) ]

Quelques dates de projections en Province ; 23 octobre St Malo (35), 3 novembre Frontignan (34), 8 novembre à Thônes (74), 9 novembre Annecy (74). Pour toutes les dates, aller sur le site de Daniel Kupferstein  

Avec la chronique de

Michel Ciment, de la revue Positif, qui évoque le numéro d'octobre, avec un dossier Cinémavirus : contagions et pandémies à l’écran, et deux films coups de coeur ; Adieu les cons d’Albert Dupontel et de City Hall de Frederick Wiseman 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......