LE DIRECT
Vol de mouettes, France, 2018

Philippe Dubois et Elise Rousseau : " Les oiseaux sont des petits maîtres de sagesse "

26 min
À retrouver dans l'émission

Philippe Dubois et Elise Rousseau sont les invités du Réveil Culturel pour leur livre "Petite philosophie des oiseaux", publié aux éditions de La Martinière.

Vol de mouettes, France, 2018
Vol de mouettes, France, 2018 Crédits : Joël Saget - AFP

Lundi-livre 

avec l'ornithologue, écrivain Philippe Dubois, et la journaliste Elise Rousseau qui publient un petit traité amoureux sinon admiratif de la vie des oiseaux ; "Petite philosophie des oiseaux ", aux éditions de La Martinière, dans lequel ils nous expliquent leur passion de la nature, leur observation des oiseaux et ce que ces derniers ont à nous apprendre. 

[Philippe Dubois] Les oiseaux sont finalement des petits maîtres de sagesse qui nous apprennent beaucoup de choses, comme tout dans la nature. A les regarder, et pas seulement à les écouter - parce qu'ils ont un beau chant, un beau plumage - ils ont un comportement qui peut être le miroir de notre propre existence. 

On est tout en haut de la pyramide des espèces, on se croit sur-puissant, dominateur, et on a fini par laisser tomber ce qu'on appelait autrefois les êtres inférieurs - comme si les oiseaux étaient des êtres inférieurs. Enfermés dans notre Tour de Babel, on vit dans un univers stressé et on a perdu cette notion qu'ont les animaux en général, les oiseaux en particulier, du  "Carpe Diem", je vis l'instant présent. Quand un animal se nourrit, il est tout occupé à se nourrir, quand il se reproduit, il est tout occupé à se reproduire, dans cette philosophie de l'instant que notre siècle d'immédiateté nous a fait complètement perdre, parce que l'instant et l'immédiateté sont deux choses bien différentes.  

L'art de la bonne habitude, Quand les oiseaux nous enseignent la beauté du quotidien :

Petite philosophie des oiseaux
Petite philosophie des oiseaux Crédits : Philippe Dubois et Elise Rousseau @éd. de La Martinière

[Elise Rousseau] Cet instant, cette immédiateté, ce  "Carpe Diem", toutes les philosophies antiques en parlent déjà, les bouddhistes aussi,  c'est quelque chose que les animaux font naturellement, et nous, êtres humains sommes toujours en projection soit dans le passé soit dans le futur : nous recentrer sur notre présent,  c'est ce qui nous manque et ce que peuvent nous apporter les animaux en général et les oiseaux, en particulier.

[Philippe Dubois] Nous savons par exemple que la fidélité des oiseaux c'est quelque chose de très remis en cause. Grâce aux analyses génétiques, on s'aperçoit que la plupart des espèces sont totalement infidèles. Elles ne le sont pas de manière intentionnelle, elles le sont, car l'infidélité permet d'augmenter les chances de succès de reproduction et donc de survie de l'espèce ; plus on a de partenaires, plus le mélange des spermatozoïdes ou des ovules est important, et plus la probabilité d'avoir des jeunes sains et en bonne santé augmente. Il y a toujours chez les oiseaux une finalité, liée à la stratégie, à la survie des espèces. Ce qui n'est pas le cas des humains.

[Elise Rousseau] Les oiseaux sont vraiment dans le plaisir, un plaisir je dirais épicurien, car mesuré. Ils font rarement d'excès sauf peut-être les grives, qu'on retrouve parfois à l'automne à zigzaguer, ivres d'avoir trop mangé de baies fermentées. Qu'est-ce que le bonheur, pour des oiseaux ? On pourrait se poser la question ; c'est peut-être aussi l'absence de malheur, chercher à éviter les prédateurs, les choses négatives, et puis surtout, quand ils sont dans quelque chose ils le sont à fond. Il n'y a qu'à voir une poule prenant un bain de poussière, elle est à fond dans son bonheur de l'instant.

Programmation musicale :

Charles Trenet, Les oiseaux de Paris

Lien Editions de La Martinière

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......