LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 "Chagall, du noir et blanc à la couleur"

"Pour Chagall, le noir était une couleur, une barricade, une couverture"

26 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de l'exposition " Chagall, du noir et blanc à la couleur ", à l'Hôtel de Caumont ( Aix-en- Provence ) jusqu'au 24 mars 2019, entretien avec les deux commissaires, Ambre Gauthier et Meret Meyer.

 "Chagall, du noir et blanc à la couleur"
"Chagall, du noir et blanc à la couleur" Crédits : Corinne Amar @Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

Mardi-expo

L'Hôtel de Caumont, joyau du XVIIIe siècle et l'un des plus beaux hôtels particuliers d'Aix-en-Provence, rend hommage à l'oeuvre de Marc Chagall, abritant actuellement l'exposition "Chagall, du noir et blanc à la couleur ", jusqu'au 24 mars prochain. Dessins, lavis, gouaches, peintures, sculptures, collages, céramiques s'y côtoient qui donnent à voir des œuvres de la seconde partie de la vie artistique du peintre après son retour des Etats-Unis en France, après la Seconde Guerre mondiale, jusqu'à sa mort en 1985. Les deux commissaires - Ambre Gauthier, historienne de l'art et spécialiste de l'oeuvre de Chagall, et Meret Meyer, éditrice de livres d'art, co-commissaire d'expositions monographiques consacrées au peintre et petite-fille de Marc Chagall, sont nos deux invitées ce jour.

La Famille, 1958
La Famille, 1958 Crédits : Marc Chagall @Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

[ Meret Meyer ] Nous souhaitions retracer la réflexion, l'interrogation qu'avait Marc Chagall en revenant de l'exil en 1947, tout imprégné qu'il était de l'architecture urbaine de New York, des mouvements artistiques qu'il avait rencontrés en Amérique et qui lui avaient permis de découvrir un espace différent de celui qu'il avait habité auparavant ; pourtant, il rentre en France et il se repose de nouvelles questions, autant face au mouvement contemporain artistique que par rapport à la figuration, au noir et blanc... Et il repart du point zéro.

[ Ambre Gauthier ] C'est un parcours qui commence en noir et blanc et qui, petit à petit, intègre la couleur, au fil des œuvres. Le principe-clé de cette exposition est de faire dialoguer toutes les techniques - œuvres sur papier, huiles sur toiles, céramiques, sculptures - avec cette interrogation du noir et blanc, et finalement d'essayer de comprendre comment Marc Chagall se sert du noir et blanc pour approfondir son questionnement de la couleur. 

Lune-visage, autour de 1968
Lune-visage, autour de 1968 Crédits : Marc Chagall @Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

[ Meret Meyer ] Le noir est une couleur, c'est une préoccupation que partageaient beaucoup d'artistes, mais pour Chagall, non seulement il y a  toutes les lumières, tous les reflets dans le noir et blanc, mais il y a une multitude de couleurs qu'il essaie toujours de retracer, de repenser, à travers une nouvelle définition du noir et blanc. Couleur, noir et blanc, rien n'est séparé, et les allers et retours lui servent à avoir cette compréhension qui fait corps avec une exploration physique de tous les matériaux qu'il utilise. 

[ Ambre Gauthier ] Il est évident que le noir et blanc est intimement lié pour Chagall - on est en 1948 - à tout ce qui s'est passé pendant la guerre, c'est aussi une forme d'exorcisme, une manière de transformer certains souvenirs, certaines choses douloureuses en valeurs positives, transcender les épreuves de la guerre, l'exil... 

[ Meret Meyer ] Chagall utilise le noir comme une couverture, une barricade, une protection. 

[ Ambre Gauthier ] Les tableaux de Chagall sont toujours des clés de passage pour un autre monde. L'installation à Vence, à Saint-Paul de Vence ensuite, en 1966, ira de pair avec une création renouvelée - découverte des années méditerranéennes - qui coïncide aussi avec une phase de l'oeuvre de Marc Chagall, en un sens, plus apaisée - il s'est remarié - et il est vrai que certaines toiles soulignent une profusion de couleurs, de lumière, la végétation luxuriante, la joie de vivre, avec des thèmes autour du couple, des amoureux, des bouquets de fleurs. Et en même temps, tout cela est aussi une symbolique de façade...

Marc Chagall, Etude d'après La Maison grise 1960-1970
Marc Chagall, Etude d'après La Maison grise 1960-1970 Crédits : Corinne Amar @Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

Programmation musicale :

David Mc Neal,  Magicien

Le village fantastique, Marc Chagall 1968-1971
Le village fantastique, Marc Chagall 1968-1971 Crédits : Corinne Amar @Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

Lien Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence

Pour afficher ce contenu Vimeo, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Bibliographie

Intervenants
  • Docteure en Histoire de l'art, co-commissaire de l'exposition "Chagall du noir et blanc à la couleur"
  • Éditrice, co-commissaire de l'exposition Chagall du noir et blanc à la couleur
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......