LE DIRECT
"Retour à Bollène"

Saïd Hamich : "Je trouve que le cinéma français utilise la banlieue comme si elle était devenue un genre, moi je voulais raconter comment elle vit en nous"

27 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Saïd Hamich qui signe son premier film rattachant la question de l’identité française d’origine maghrébine et de la cité à la question sociale en évoquant le retour d’un jeune Français dans sa ville natale, Bollène, pour rejeter ce qu’il a été et trouver à la fois ce qui lui manque...

"Retour à Bollène"
"Retour à Bollène" Crédits : Pyramide

Mercredi cinéma

avec Saïd Hamich, réalisateur de Retour à Bollène, en salles le 30 mai 2018.

Retour à Bollène est un film d'un peu plus d'une heure qui suit le parcours de Nassim, un jeune trentenaire français d’origine maghrébine qui a quitté la France où il ne trouvait plus sa place pour aller faire carrière dans les pays du Golf. Quand le film commence, il quitte Abou Dabi avec sa fiancée américaine pour revenir après plusieurs années d’absence à Bollène, dans le sud-est de la France, dans le quartier où il a grandi, dans un de ces ghettos oubliés d’une de ces villes périurbaines de la France sinistrée...

Les faits et la fiction permettent de s’éloigner de soi mais le film est très personnel puisque j’ai vécu à Bollène, ma famille y a vécu aussi, je voulais faire le portrait de cette ville et le portrait de ce Français d’origine maghrébine et traiter aussi la question de l’identité que cela provoque. C’était aussi important de rattacher cette question des Français d’origine maghrébine à leurs questions sociales, à la cité comme un espace social, je voulais vraiment travailler ce questionnement entre l’intime et le social via le personnage principal. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Bollène est gouvernée depuis 2004 par La Ligue du Sud, à la fois la conséquence de l’échec politique en France sur la question des cités mais qui n'est que le renforcement de ce ‘non vivre-ensemble’, de l’absence de destin collectif d’une communauté, je trouvais cette ville intéressante pour évoquer comment l’intime, le social et le politique pouvaient s’entrechoquer, hélas de manière négative.

Le film est né de ce moment où je me suis rendu compte qu’il y avait quelque chose de ce passé que je n’avais pas digéré, que je voulais digérer.

Programmation musicale

TripleGo

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......